REFLEXION

FORNAKA : Les poulaillers empestent l'atmosphère



Malgré l'arrêté du wali, toujours en vigueur interdisant la pratique de l'élevage de toute nature au sein des agglomérations rurales et urbaines et règlementant également la distance entre ces dernières et les poulaillers, l'élevage avicole bat son plein, a tendance à prendre de l'ampleur au sein du douar de Louza, une localité rurale distante de 3 kilomètres du chef-lieu de la commune de Fornaka (Daïra d’Ain Nouissy). L'arrêté en question semble être mis en veilleuse et non appliqué et cette négligence a fini par empester totalement l'atmosphère au bourg, suite au dégagement des odeurs nauséabondes provenant d'une quinzaine de poulaillers sis aux abords des habitations. En ces premiers jours d'été, les malheureux citoyens se voient contraints de se terrer chez soi en fermant portes et fenêtres et à supporter difficilement cet air irrespirable surtout avec la canicule qui sévit ces derniers temps. Ces derniers ont saisi les autorités concernés, mais à ce jour aucune solution n'a été prise pour mettre un terme à cette situation si critique, obligeant toute une population à vivre un calvaire quotidien des plus insupportables et fortement nuisible à la santé.  

L. Ammar
Mercredi 24 Juin 2015 - 19:20
Lu 239 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+