REFLEXION

FORNAKA : Des ornithologues d’Europe et d’Afrique à El Macta



 
La plaine de la Macta est entourée de marais d’une superficie de 23. 000 hectares, partiellement drainés  dans le temps (entre 1958 et 1962) .A présent, les zones marécageuses subsistantes constituent une réserve naturelle où la faune et la flore (dont  20.000 oiseaux de 30 espèces) sont en principe protégées. Les marais de la Macta constituent une  zone humide  d'importance internationale depuis le 2 février 1971 par la convention de Ramsar, relative aux zones humides d'importance internationale particulièrement  classées  comme habitats des oiseaux d'eau,  et visant  à enrayer leur dégradation ou disparition, aujourd'hui et demain, en reconnaissant leurs fonctions écologiques ainsi que leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative . A cet effet,  un groupe d’experts et de chercheurs étrangers spécialisé dans l’étude des oiseaux  (ornithologues)  et plus particulièrement  les oiseaux migrateurs  vivant au sein des  zones humides dans l’Afrique du nord et la rive sud de la méditerranée, se sont rendus sur ce  haut-lieu d’études scientifiques, malheureusement livré à son triste sort. Ces derniers  formant un groupe de chercheurs universitaires et experts venus d’Allemagne, de France, du Maroc, de Tunisie et de Libye, ont effectué une sortie de portée scientifique leur ayant permis de découvrir  cette zone humide  , d’inspecter les indicateurs environnementaux  de la faune et la flore existantes , composant un écosystème unique  au monde et fortement  diversifié. 

L. Ammar
Vendredi 7 Octobre 2016 - 17:48
Lu 222 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+