REFLEXION

FORNAKA : Des citoyens dénoncent la gestion calamiteuse de la décharge publique

La gestion des ordures ménagères à la wilaya de Mostaganem demeure toujours un véritable problème difficile à résoudre pour les collectivités locales.



FORNAKA : Des citoyens dénoncent la gestion calamiteuse de la décharge publique
Ce problème est à l’origine de la grogne d’une centaine de citoyens du chef-lieu de la commune de Fornaka et des localités d’El Alleilia et d’El Mehailia, toutes deux riveraines à la décharge intercommunale, qui, à présent, reçoit quotidiennement des tonnes d’ordures provenant presque de toute la wilaya de Mostaganem. Après plusieurs protestations adressées aux autorités locales (l’A.P.C, et la daïra), les citoyens lassés de ne voir rien venir, ont fini par passer à l’action en se rassemblant sur le site de la décharge pour empêcher les camions à bennes et autres tracteurs avec remorques des communes de la wilaya de déverser les déchets ménagers, ils ont tenté d’incendier quelques pneus et sont parvenus à bloquer la circulation pendant plusieurs heures. Cette grogne n’a pu prendre fin qu’avec l’intervention des autorités locales civiles et militaires, dont le chef de la daïra de Bouguirat, qui assure l’intérim de la daïra d’Ain Nouissy, les maires des communes concernées, le commissaire de la sureté de la daïra et quelques policiers, un officier du groupement et les éléments de la brigade locale de la gendarmerie nationale. Le chef de la daïra est parvenu à convaincre les citoyens à quitter le lieu, et de déléguer des représentants qui se rendront au siège de la daïra, pour la recherche et la prise d’une solution à ce problème qui n’est autre qu’un manque flagrant de gestion et d’entretien d’une décharge publique qui a fini par prendre des proportions alarmantes,et est devenue également une menace pour la circulation routière en fermant l’une des principales routes de la commune et dont les opérations nocturnes d’incinérations nuisent à la santé des citoyens, dont certains, souffrant de maladies respiratoires chroniques suffoquent dès les premières fumées d’incinération qui proviennent de ce sinistre lieu, situé en amont du chef-lieu.

Mohammed El Amine
Lundi 15 Août 2011 - 10:35
Lu 557 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+