REFLEXION

FORET « ECHOUACHI » A SIDI ALI : Un octogénaire et sa maitresse de 18 ans agressés



Un octogénaire, père de 10 enfants, accompagné de sa maitresse âgée à peine de 18 ans, a été agressé par deux individus munis d’armes blanches au niveau de la forêt « Echouachi » dans la commune de Sidi-Ali, à 50 km à l’est du chef lieu de wilaya. Les faits remontent au mercredi 3 février 2010, aux environs de 13 heures, où le vieil homme, A.M, accompagné de sa jeune maitresse L.F, âgée de 18 ans, se trouvaient dans la forêt connue sous le nom d’Echouachi, située dans la commune de Sidi-Ali, à bord d’un véhicule de marque Renault Mégane. Il venait souvent, en compagnie de sa maitresse dans ce lieu isolé pour ses aventures amoureuses à l’abri des regards. Seulement ce jour là, il n’était pas dit qu’il allait passer de bons moments comme à l’accoutumée. En effet, trente minutes plus tard, surgissaient deux inconnus munis d’armes blanches, qui se sont attaqués à l’octogénaire en lui fracturant les deux mâchoires avant de lui porter un coup de couteau au front et le descendre de la voiture. Les agresseurs l’ont délesté d’une somme de six millions de centimes, soixante Euros, de son téléphone portable et de s’attaquer à la fille en se faisant remettre un collier en or et un téléphone mobile, avant de prendre la fuite à bord du véhicule, laissant leurs deux victimes complètement désarçonnées, sur les lieux. De l’enquête effectuée et selon les premiers éléments d’information, l’octogénaire n’est pas à son premier coup, il est surtout connu dans la région et notamment par les services de sécurité pour ses comportements pervers et ses penchants sexuels, malgré son âge. Il a, déjà été cité dans le cadre d’une affaire de pédophilie, où il a entrainé un jeune mineur dans cette même forêt pour abuser de lui et dont Réflexion en a fait écho. Il soudoyait ses victimes avec de l’argent pour les faire tomber dans le piège, il guette ses victimes surtout en zone rurale et parmi les familles les plus pauvres, donc vulnérables, il agissait selon certaines informations, souvent sous la couverture d’un personnage généreux, présent et affectif, venant en aide à des familles pauvres ou nécessiteuses. Mais ce n’est qu’un subterfuge utilisé par ce pervers sexuel qui emmenait souvent ses victimes plus ou moins consentantes dans cette forêt pour ses escapades sexuelles. Le vieil homme venait en compagnie de sa maitresse dans ce lieu isolé à l’abri des regards pour des relations intimes, sans être inquiété, le lieu offrait pour lui plus de sécurité et de calme à tel point qu’il n’en se soucia point des conséquences qui pourraient surgir éventuellement, comme ce fût le cas en ce jour de mercredi.

Riad
Samedi 6 Février 2010 - 11:27
Lu 713 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+