REFLEXION

FLN : C’est l’impasse



FLN : C’est l’impasse
On glose beaucoup sur la crise actuelle du FLN et sur la lutte qui a opposé pendant des mois les partisans d’Abdelaziz Belkhadem, le secrétaire général déchu, et « le mouvement des redresseurs ». Cependant, la vraie question qui se pose au FLN, c’est celle de savoir s’il sera en mesure de choisir son secrétaire général ? Alors que Mohamed Boukhalfa et Abdelaziz Ziari ont officiellement annoncé leurs candidatures à la succession de Abdelaziz Belkhadem, le clan opposé aux redresseurs abat la carte de l’élection à bulletin secret. Mohamed Djemaï, le vice-président de l’APN, réputé pour être proche de l’ancien SG, est monté au créneau pour exiger le passage par l’urne. Les uns cherchent à tout prix à l’éviter à travers un plébiscite et les autres ne veulent rien entendre que le verdict de l’urne plongeant ainsi le FLN dans une véritable impasse. En plus, la guerre ne se limite pas à ces deux clans puisque le Bureau politique, présidé par Abderrahmane Belayat, et le Bureau de session du CC de Boumehdi Ahmed se livrent, eux aussi, une rude bataille de leadership dont les répercussions sont dévastatrices à plus d’un titre. Il n’y a pas à dire, le FLN est pris en otage par divers clans dont les tentatives d’en faire main basse ont toutes échouées, que ce soit d’un côté comme de l’autre. Quelle est-elle donc la solution pour sortir de cette impasse ? Abderrahmane Belayat préconise la sagesse d’autant que des échéances de grande importance se dessinent à l’horizon. On ne peut imaginer un FLN disloqué à la veille de la Révision de la Constitution et de l’élection présidentielle. C’est pourquoi, le président du Bureau politique appelle toutes les factions à faire preuve de cohésion si elles veulent sortir de cette situation de blocage qui dure depuis plus de quarante jours. Cela dit, et malgré l’annonce des candidatures de Boukhalfa et Ziari, on ne sait toujours pas si le plébiscite prend le dessus sur l’urne ou bien c’est l’inverse qui se produira.Autant dire que l’ex-parti unique vient de s’enfoncer dans une crise dont il risque de ne jamais sortir avant longtemps.  Le FLN, désormais, n’en finit plus de s’enfoncer dans sa crise. Les positions des deux parties en conflit se font, en effet, de plus en plus opposées et inconciliables.                      

Nadine
Mardi 12 Mars 2013 - 09:08
Lu 352 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+