REFLEXION

FLN : Belkhadem devrait démissionner prochainement

Après la démission de Ahmed Ouyahia de son poste de SG, qui a suscité beaucoup d’interrogations, il est incontestablement prouvé que les jours de Belkhadem sont comptés, car les signes avant- coureurs de son départ imminent sont très palpables du fait qu’il eu la désagréable surprise de voir ses trois fervents défenseurs et ministres venir l’avertir pour partir le plus vite.



FLN : Belkhadem devrait démissionner prochainement
En effet, de sources concordantes  le départ d'Abdelaziz Belkhadem serait une question de jours. Ce nouvel élément dans le conflit qui oppose les redresseurs à la direction actuelle du parti intervient au moment où quatre membres du Bureau politique ont décidé de boycotter la réunion de l'instance suprême du parti. Le même scénario semble se répéter : le ralliement de quatre grosses pointures au mouvement de redressement sonne le glas du secrétaire général du FLN. L’étau se resserre sur lui. Quatre ministres ont boycotté la réunion du bureau politique tenue hier au siège du parti à Alger. Il s’agit d’Amar Tou, Tayeb Louh, Rachid Harraoubia et Abdelaziz Ziari qui lui ont demandé, jeudi dernier, de suivre l’exemple d’Ahmed Ouyahia qui a démissionné du RND. La non-participation de ces ministres à cette réunion résonne comme un lâchage qui ne fera qu’enfoncer Belkhadem qui cherche à se maintenir au poste coûte que coûte. Il faut dire que ces ministres sont très influents au sein du bureau politique et leur position va assurément profiter au mouvement de redressement que Belkhadem continue d’ignorer. D’ailleurs, le bureau politique n’a aucunement évoqué la situation de crise que vit l'ex-parti unique. Sous la présidence de Belkhadem, le BP a fixé le cap en maintenant la session ordinaire du comité central pour les 31 janvier, 1er et 2 février, analysé les résultats des dernières élections locales et le renouvellement partiel de la composante du Sénat, examiné la réforme constitutionnelle et validé le bilan financier du parti. Ceci dit acculé dans son propre camp, affaibli par des contestations de plus en plus fortes, et un mouvement de redressement cadré par de grosses cylindrées, Belkhadem est réellement aux abois, ce qui augure à une à une chute incontestables dans les prochains jours.   

Riad
Mardi 8 Janvier 2013 - 00:00
Lu 298 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+