REFLEXION

FLAMBEE DES PRIX DANS LES HOTELS : Plus de 150 hôtels clandestins activent dans l’informel à la corniche Oranaise

Plus de 155 hôtels clandestins implantés au niveau de Bousfer plage activent dans l’informel avec des prix hors taxe très élevés ,du fait que selon notre enquête diligentée sur les lieux nous a permis de constater de visu la cherté de la location des chambres et studios clandestins dont la location d’une chambre simple sans aucune commodités varie entre 5000 da et 7000.00 da ,alors que les villas et petits studio celles –ci sont cédés entre 12.000.00 DA et 18.000.00 DA la nuit.



FLAMBEE DES PRIX DANS LES HOTELS : Plus de 150 hôtels clandestins activent dans l’informel à la corniche Oranaise
Voilà ce  qu’on appelle l’évasion fiscale, du fait  que ces propriétaires  de villas et  hôtels clandestins ne paient rien, même pas la taxe de séjour. Au contraire, après une certaine stabilité tarifaire au cours du mois de ramadhan, c’est la flambée après l’Aïd. C’est ce que constate un cadre de l’Office national du tourisme (ONT). Les prix ont doublé pour ne pas dire triplé. Non seulement au niveau des complexes et hôtels mais aussi du côté des particuliers qui ont l’habitude de louer leurs appartements durant la saison estivale. « Le loyer des maisons de particuliers ne dépassait pas le 30 000 DA/semaine l’été dernier. Cet été, le loyer est entre 60 000 et 70 000 DA », signale-t-il. Concernant les complexes, la Corne d’or de Tipasa affiche 18 000 DA la nuitée par personne. « Un cinq étoiles en Tunisie coûte moins cher », souligne ce cadre, indiquant toutefois que les prix sont soumis à la règle de l’offre et de la demande. Une demande qui s’est amplifiée apparemment depuis que les touristes algériens boudent la destination tunisienne pour des raisons sécuritaires. « Les Algériens qui avaient l’habitude d’aller en Tunisie ne le font plus pour des raisons sécuritaires. Comme les vols aériens vers ce pays affichent complet, ils se rabattent sur ce qui est disponible ici. Les opérateurs hôteliers profitent de la situation et font augmenter les prix », estime le cadre de l’ONT. L’ONAT, pour sa part, tout en reconnaissant que la Corne d’or affiche effectivement les 18 000 DA la nuitée, assure qu’il existe toutefois des hôtels qui affichent des prix abordables. « Cela fait trois ans que la Corne d’or propose 18 000 DA la nuitée par personne. Pour notre part, nous avons toujours choisi des hôtels qui ne proposent pas des prix aussi exorbitants comme les Hammadites et les Andalouses à Bejaia et Oran », indique Mme Retiti, responsable marketing à l’ONAT. Cette dernière fera savoir également que les bungalows affichent déjà complet. « Nous nous attendons à ce que tout soit complet pour le mois d’août. Il ne reste pas beaucoup de places », précise-t-elle. Le Touring club d’Algérie (TCA), par contre, a décidé d’annuler les séjours internes qu’il avait proposés lors du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev). Cette annulation aurait été décidée suite à un déficit dans la demande.

Medjadji H
Mercredi 14 Août 2013 - 10:37
Lu 576 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+