REFLEXION

FILIALE DE LA SONATRACH A SKIKDA : 20 cadres placés sous contrôle judiciaire



FILIALE DE LA SONATRACH A SKIKDA : 20 cadres placés sous contrôle judiciaire
20 cadres d’une filiale du groupe Sonatrach, la Société de maintenance industrielle de Skikda (SOMIK), sur les 55 personnes entendues depuis mercredi dans des affaires de corruption, ont été placés jeudi sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction, a-t-on appris auprès du  tribunal de Skikda. Les 35 autres personnes, dont 11 femmes, entendues dans le cadre des mêmes affaires liées à des détournements de fonds, de dilapidation de deniers publics, établissement de faux documents et octroi d’avantages injustifiés, ont été relaxées. Une enquête avait été engagée, selon une source judiciaire, à la suite d’informations parvenues à la Gendarmerie nationale relatives à des affaires de passation de marchés en violation de la réglementation, dans le cadre de l’opération de rénovation du centre de liquéfaction de gaz naturel (train GNL) de la zone industrielle de Skikda par la firme américaine KBR. L’enquête a été élargie à d’autres wilayas où certains cadres impliqués possèderaient d’importants biens immobiliers, a encore indiqué la même source.     

Nadine
Samedi 6 Juillet 2013 - 10:03
Lu 406 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+