REFLEXION

FESTIVAL INTERNATIONAL DES DANSES POPULAIRES DANS SA 9EME EDITION : Une soirée d’ouverture dans l’innovation artistique

Le théâtre de verdure Saim Lakhdar de Sidi Bel Abbés a vécu jeudi dernier une ambiance festive à l’occasion de la soirée d’ouverture de la 9ème édition du festival culturel international des danses populaires. Pas moins de 12 pays ,14 wilayas de l’Algérie profonde et 17 associations de Sidi Bel Abbés sont programmés pour se produire sur 4 sites de la cité de la Mekerra et 4 wilayas limitrophes dont Oran ,Mostaganem ,Saida et Tlemcen et cela durant une semaine.



Outre l’amélioration dans l’organisation et la prise en charge logistique des festivaliers qui ont affiché un engouement de s’abonner au festival culturel international des danses populaires de sidi bel abbés , les organisateurs tentent de faire dans l’innovation artistique dans le seul objectif de diversifier les spectacles proposés à un grand public connaisseurs de la beauté artistique. Pour la première fois l’artiste musicien MahmoudiAbdelghania eu la présence d’esprit de penser à composer une musique spécialement pour cette neuvième édition du festival. Un rythme folklorique de percussion dans un fond de musique classique universelle rythmé, c’est toute l’imagination d’un artiste qui a voulu marquer de son empreinte la soirée d’inauguration sur la scène du théâtre de verdure Saim Lakhdar. Une chorégraphie des différentes danses et mouvements d’ensemble devront accompagner la musique pour aboutir à un tableau sur lequel défilent les drapeaux des pays participants à cette neuvième édition de cette manifestation culturelle. Une symbolique forte de sens pour traduire les objectifs pour lesquels le festival est tenu dans son aspect international. Plusieurs nations dansent dans une même chorégraphie et sur le même plateau c’est la force du dialogue entre les peuples que seule l’expression corporelle est en mesure de concrétiser. La soirée d’inauguration est sensée présenter un cocktail de danses avec un timing qui permettra à toutes les troupes participantes de se produire chacune avec sa propre chorégraphie. La sonorisation, la lumière et les effets spéciaux ont suivi pour réussir une soirée que seul le public est en droit d’évaluer. Ce qui est certain c’est que le théâtre de verdure s’est avéré exigu pour contenir toutes les familles et les jeunes qui sont restés cloués sur leurs sièges jusqu’à une heure tardive de la soirée             

DM
Samedi 29 Juin 2013 - 09:34
Lu 115 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+