REFLEXION

FERMETURE DE LA CLINIQUE METIDJI A TIARET : Le wali Hadj Bentouati précise

Cela fait presque 15 jours que la direction de la santé et de la population a été destinatrice d’une décision ministérielle stipulant la fermeture de la clinique médico-chirurgicale « Ibn-Sina » qui garde toujours l’appellation de la clinique « Metidji » qui a ouvert ses portes en 1993.



Le mobile de cette décision est reflété par certaines réserves à lever et menant nos investigations, nous nous sommes rapprochés de la D.S.P où l’on a appris que Mr Orfi Mahfoudh D.S.P a pris congé pour des raisons de maladie, et que l’intérim est assuré par Mme Benkouider qui nous dira : « Nous avons reçu la décision ministérielle de fermeture de la clinique « Metidji » et le transfert de certains malades hospitalisés pose un problème crucial, et si les réserves seront levées, la clinique ne fermera pas ses portes, et de mon côté, je souhaite l’intervention de Mr le wali de Tiaret… » Pour d’amples informations, « Réflexion » et en exclusivité, s’est rapproché de Mr le wali en marge d’une visite de travail et d’inspection à Mahdia, ce samedi 21 novembre 2015, et sollicité par nos soins au sujet de la décision ministérielle de fermeture de la clinique, Mr Hadj Bentouati Abdessalem, wali de Tiaret, nous dira : « Certes c’est une décision ministérielle, et au niveau local l’administration possède un droit d’appréciation et des mesures qui se marient aux prospections objectives et fécondes, et le sens de pénétration dans le volume des actifs et des résultats nous contraint à prendre certaines appréciations, et dans ce sens, j’inviterai le gérant de cette clinique pour avoir une bonne visibilité sur les réserves énoncées dans le rapport de la commission ministérielle, et je conçois que cette clinique est un plus pour la wilaya et un rayonnement pour la santé, et dans les prochains jours, ce problème sera réglé… », conclut Mr le wali. De notre côté, nous avons joint le docteur Wahrani, gérant de la clinique qui nous dira : « L’ouverture de notre clinique a eu lieu en 1993, et il y avait certaines réserves à soulever, et en l’an 2001, on a procédé au changement de directeur, et c’est une nouvelle direction avec un nouveau agrément ministériel, et aucune mention de réserves n’a eu lieu et cela a duré jusqu’en 2015 où l’on nous a notifié la décision ministérielle de fermeture avec la notion de levée de certaines réserves et je peux vous assurer que ces réserves ont été levées à 80%, et ne reste que de petits travaux de réaménagements et de réfections (nous avons constaté sur les lieux l’existence d’une convention de déchets hospitaliers avec un stock de poubelles spécifiques s’évaluant à 700.000, 00DA, l’ascenseur fonctionne, un malade par chambre et d’autres prestations) et j’ignore lequel serait derrière une lettre anonyme qui a fait bouger une commission d’inspection dépêchée à partir de Tiaret mais qui n’est pas allée au fond des choses et il est temps d’étaler les 4 vérités : certaines nouvelles cliniques (encore en cours de réalisation) ont proposé à mon staff une hausse de salaires avec d’autres prestiges ». Pour rappel, la clinique garde toujours les portes ouvertes.

Abdelkader Berrebiha
Mardi 24 Novembre 2015 - 17:28
Lu 1132 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+