REFLEXION

FEDERATION DES MALVOYANTS DE LA WILAYA D’ORAN : Nécessité d’une imprimerie numérique en braille à Oran



Les personnes malvoyantes, notamment des élèves, ont besoin d’une imprimerie numérique en braille, a déclaré mercredi le directeur de  la Fédération des aveugles de la wilaya d’Oran."En plus des problèmes de santé et sociaux dont elle souffre, cette catégorie de personnes aux besoins spécifiques, manque d’outils pédagogiques surtout de manuels scolaires nécessaires aux élèves ", a précisé Lahouali Mohamed lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la célébration de la journée du savoir (Youm El Ilm).Ces personnes souffrent également d’une pénurie de plaques d’écriture en braille nécessaire aux scolarisés, a-t-il ajouté soulignant que le prix de cet outil qui dépasse les 3.000 DA, "qui n’est pas à la portée de tous  les élèves"."La Fédération a réalisé une fiche technique du projet d’une imprimerie des livres scolaires et para-scolaires, soumise en 2010 au ministère de la Solidarité nationale, sans réponse à ce jour", a-t-il souligné. Un lot de livres d’histoire et de langue arabe en braille a été réalisé au niveau de l’école des aveugles d’Ain Turck (Oran)."Le taux d’élaboration des programmes de sciences islamiques et de philosophie a atteint 80 pour cent en attendant leur impression", a encore souligné M. Lahouali. A noter que 14 étudiants non-voyants suivent des études à l’université  d’Oran, 14 élèves sont en cycle secondaire dont huit préparent l’examen du baccalauréat et 14 autres sont au moyen dont trois en classe finale. L’école des jeunes aveugles d’Ain Turck compte 72 élèves des wilayas de l’ouest du pays dont 19 préparent le BEM et six l’examen de passage en sixième.                        
 

Medjadji H
Lundi 22 Avril 2013 - 11:44
Lu 203 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+