REFLEXION

FAUX, USAGE DE FAUX ET SPECULATION DANS LE CIMENT : La BEA au cœur d’un scandale

Apres avoir reçu une information concernant la falsification de chèques bancaires au niveau de l’agence de la banque Extérieure d’Algérie (BEA) d’Ain-Temouchent, les éléments de la brigade économique et financière relevant des services de sécurité de la wilaya d’Ain- Temouchent



FAUX, USAGE DE FAUX ET SPECULATION DANS LE CIMENT : La BEA au cœur d’un scandale
Ont pu entreprendre des investigations qui leur ont permis de saisir 04 faux chèques bancaires dont les noms et prénoms de bénéficiaires ont été changés frauduleusement par les fonctionnaires de l’agence bancaire BEA au profit de certains clients de la cimenterie de Béni-Saf au détriment des vrais bénéficiaires. Selon un communiqué de la sureté de wilaya, les quatre (04) faux chèques saisis sont d’un montant respectifs de trois cent quatre vingt dix milles (390.000) pour le premier, deux cents quatre-vingt milles (280000) dinars pour le second, cinq cent dix-sept milles (517000) dinars pour le troisième et le quatrième. De même, les enquêteurs ont également saisi douze (12) autres chèques de clients de la cimenterie utilisés frauduleusement au nom d’un client de l’agence BEA d’Ain Témouchent répondant aux initiales R.Z.T. L’enquête a révélé également des opérations frauduleuses dans la commercialisation du ciment, et spéculation à la suite du contrôle de la liste et des dossiers des opérateurs avec la cimenterie, les bénéficiaires de ces chèques ne sont pas des clients de l’agence BEA d’Ain Témouchent et qu’ils ont délivré par procuration au profit d’autres individus pour s’ approvisionner en ciment et non au profit du nommé A.H propriétaire d’une huilerie à Sig ( W. Mascara) .Son nom a été porté sur quatre ( 04) procurations. Les résultats de l’enquête ont fait ressortir l’implication des nommés (A.H.R). (Z.T), (M.H), (A.F.H.A), (A.M), (A.B), dans l’affaire en question, et la complicité du directeur de l’agence BEA d’Ain Témouchent (M.A) et le chef du service de la commercialisation de la cimenterie de Béni Saf (B.M). Les mis en cause vont été presentés devant le procureur de la république, près du tribunal d’Ain -Témouchent, le 20 décembre 2009, les nommés A.M, ex secrétaire de la caisse au niveau de l’agence BEA et H.A ex- responsable du service de la caisse au niveau de l’agence BEA d’Ain-Témouchent, et le nommé R.Z.T, ont été mis sous contrôle judiciaire tandis que les autres ont bénéficié de la liberté provisoire. Le préjudice financier des montants des chèques s’évalue huit millions trois cent soixante-douze mille quatre cents (8.372.400) dinars.

B. Abdelghaffar
Vendredi 25 Décembre 2009 - 10:03
Lu 961 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+