REFLEXION

FAUX CERTIFICATS DE SCOLARITE : Des peines de prison contre des cadres de l’Education



Trente-sept accusés, dont des cadres au ministère de l’Education, ont été condamnés par le tribunal d’El-Harrach (Alger) à des peines de prison entre 6 mois et deux ans, dans ce qu’a été connu médiatiquement de ‘’blanchiment des niveaux de lycéens’’ durant l’année scolaire 2014-2015, a-t-on appris de source judiciaire. Les mis en cause ont été déclarés coupables de falsification de relevés de notes et de certificats de scolarité dans plusieurs lycées de la capitale. Parmi les complices de ce scandale qui a frappé le milieu éducatif, plusieurs cadres et responsables étaient impliqués dans plus de 10 lycées à l’Est d’Alger, dont des directeurs de lycées et de CEM, des conseillers de l’éducation, ainsi que des surveillants généraux, qui ont été démasqués par le Directeur de l’Education à Alger-Est, M. Alyamine. Ce dernier a déposé une plainte auprès de la Division économique et financière de la Sûreté de la wilaya d’Alger le 3 janvier 2016, dénonçant toutes les pratiques ‘’relayées’’ par les accusés. L’objectif de ces pratiques était de permettre à un nombre d’élèves qui n’avaient pas encore dépassé le niveau terminal aux lycées, de participer aux examens du BAC, alors que les investigations ont dévoilé que tous les élèves concernés par ces pratiques ont tous réussi à s’inscrire au niveau du lycée Qassem Nayet Belkacem à Dar-El-Beida, avec la complicité de son directeur, ainsi qu’un bon nombre de directeurs, conseillers éducatifs et surveillants généraux dans plus de 10 lycées et CEM.

Salim
Dimanche 26 Mars 2017 - 20:10
Lu 280 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-08-2017.pdf
3.58 Mo - 23/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+