REFLEXION

FALSIFICATION DE DOCUMENTS A L’APC D’ANNABA : 5 ans de prison requis contre un chef de service



Le procureur de la République, a requis  5 années de prison ferme à l’encontre du responsable du service de nettoyage et de maintenance rattaché au service technique de l’APC, dans l’affaire de faux et usage de faux et falsification de documents officiels en utilisant des sceaux contrefaits. Etaient présentes au procès ouvert hier, au tribunal de Annaba, une employée à l’APC qui n’est autre que la future épouse du principal accusé, deux victimes ayant versé de l’argent pour l’obtention d’un visa et une autre femme qui avait emprunté à l’accusé son domicile pour ses rencontres extraconjugales. L’affaire traitée par la gendarmerie nationale, le mois de mai de l’année en cours, a éclaté suite à une plainte déposée par la future seconde épouse du principal mis en cause. Celle-ci aurait été, selon ses déclarations, victime d’un chantage. L’interrogatoire poussé de la section de recherche de la gendarmerie nationale ne tardera pas à porter ses fruits puisque la jeune femme finit par craquer et par voie de conséquence à crever l’abcès. Elle avoue que son futur mari possède des documents et des sceaux contrefaits de certaines institutions destinés à falsifier des pièces demandées dans le dossier de visa. C’est sur la base de ces déclarations que les enquêteurs tendirent une souricière à l’employé à l’issue de laquelle, ils parvinrent à trouver dans la malle de sa voiture un lot de documents falsifiés entre autres, un livret de famille, des fiches de paie ainsi que des attestations de travail. Les investigations devaient également aboutir à l’identification de deux femmes qui avaient versées des sommes d’argent à l’inculpé après leur avoir promis de les aider de telle manière qu’elles puissent obtenir un visa Schengen. Chose que les corruptrices ont reconnu pendant le procès et d’avouer également qu’elles n’ont rien vu venir en contrepartie de l’argent donné. L’avocat de la défense lors de sa plaidoirie, a précisé que cette affaire est montée de toutes pièces par la future mariée de l’inculpé qui cherchait tout simplement à se venger.  

Ismain
Lundi 21 Octobre 2013 - 22:00
Lu 378 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+