REFLEXION

FALSIFICATION D’UNE CARTE GRISE D’UNE FEMME DECEDEE : Arrestation de deux employés "faussaires"

La brigade criminelle de la police judiciaire de la sûreté de wilaya, vient d’appréhender une bande de malfaiteurs, composé de six éléments, dont un cadre de la direction de l’industrie et des mines, impliqués dans une affaire de l’utilisation de la fonction à des fins prohibées, faux et usage de faux d’une carte grise au nom d’une femme décédée, selon le communiqué de la cellule de communication et de presse de la sûreté de wilaya de Mostaganem.



La cellule de lutte contre le vol des véhicules, dépendante de la brigade criminelle du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya, est parvenue à mettre fin aux agissements néfastes d’une bande de  six individus dont l’âge varie de 28 à 55 ans, qui s’est spécialisée dans la falsification et l’usage de faux de documents officiels ,la destruction de dossiers et l’utilisation de la fonction occupée à des fins prohibées. Après la réception et le traitement d’informations, faisant état de l’établissement d’une carte grise d’une personne décédée, une enquête a été ouverte sur cette affaire. Suite au lancement de l’enquête et après l’extrait d’une copie des documents de base pour l’obtention de la carte grise « douteuse » du service de la délivrance  des cartes grises au niveau de l’assemblée populaire communale  de Mostaganem, il s’est avéré que la carte grise en question appartient à une femme morte depuis l’année 2012,avant le dépôt du dossier pour l’obtention d’une  nouvelle carte grise. Après quoi, les éléments de la police ont procédé à la saisie du véhicule et la fausse carte grise. Les enquêteurs se sont aperçus encore que la personne morte ne réside pas également à Mostaganem, et que le certificat de résidence établi et joint au dossier, a été retiré par un individu, répondant aux initiales d’A.M, âgé de 52 ans et cadre à la direction de l’industrie et des mines. La suite de l’enquête a permis d’arrêter  six autres individus dont trois employés de l’assemblée populaire communale de Mostaganem, répondant aux initiales de B.M , âgé de 34 ans, résident à Mostaganem, A.M, 55 ans ,domicilié à Ain Tédelès, M.S, âgé de 39 ans, habitant à  Mostaganem, A.H.A, 42 ans demeurant à Mostaganem, B.A, âgé de 28 ans, résident à Mazagran, et B.A, âgé de 55 ans, demeurant à Ain Tédelès. Accusés de la constitution d’association de malfaiteurs, falsification et usage de faux  de documents officiels et destruction de dossiers, les six individus ont été présentés  par devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, qui  a ordonné la mise en détention préventive des deux mis en cause, B.M et A.M, alors que deux des auteurs M.S et A.B ont été mis sous contrôle judiciaire, et les deux derniers  ont été relaxés.

L.Ammar
Lundi 30 Janvier 2017 - 19:55
Lu 826 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-09-2017.pdf
3.35 Mo - 18/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+