REFLEXION

FACE A LA MULTIPLICATION DES AGRESSIONS : Les walis instruits de protéger les imams

Le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire a indiqué samedi, dans un communiqué, avoir instruit les walis et les services de sécurité afin d'assurer la sécurité et la tranquillité des imams et de les protéger contre les actes d'agression et de violence verbale.



"Conscient des dernières préoccupations de nos imams en ce qui concerne leur sécurité et tranquillité menacées par des actes d'agression et de violence verbale, qui restent isolés, le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire confirme avoir pris immédiatement les mesures qui s'imposent devant telle situation", souligne le communiqué. A cet effet, le ministère de l'Intérieur a instruit les walis et les services de sécurité d'"assurer la sécurité et la tranquillité de nos imams et leur fournir toute la protection et les conditions favorables à l'exercice de leurs nobles tâches". Il est à signaler que le Syndicat national des imams est déterminé à mener la lutte contre la violence  dans les mosquées. Cette instance va mener un front de lutte pour le retour aux valeurs de l'Islam tolérant et ouvert. Le SG du syndicat des imams algériens, Djelloul Hadjimi, a considéré que l'objectif des actions des imams s'inscrivent dans la démarche protéger l’imam des atteintes ‘’inacceptables’’. Ce dernier réitère dans une plate-forme récente que "l'imam doit d'être protégé par tous les moyens légaux de toute violence, qu'elle soit d'ordre politique ou idéologique. L'imam doit être libre et indépendant de tout courant de pensée. Il doit servir son pays, en faisant barrage à tout courant entriste". Ces derniers temps, des échauffourées dans certaines mosquées de l'intérieur du pays ont été provoquées entre imams qui défendent l'option du fikh malékite et des poignées de prêcheurs qui eux se réclament du salafisme, un courant proche du wahabbisme selon des témoins. Mais suite à ces incidents, le ministère des Affaires religieuses a décidé d'appuyer les imams, qui sont le SG de leur syndicat, et qui ne doivent plus reculer face à la "pieuvre de l'idéologie wahabbite" importée d'ailleurs. Cheikh Djelloul Hadjimi, qui officie également comme imam à la mosquée de Télemly d'Alger, explique : "Nous devons être nous-mêmes, nous n'avons rien à apprendre de l'extérieur. Nous devons œuvrer à répandre la bonne parole et à extirper les Algériens des méfaits et les éloigner de toute idée obscurantiste".

Ismain
Samedi 12 Août 2017 - 19:02
Lu 659 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-10-2017.pdf
4.09 Mo - 18/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+