REFLEXION

FACE A LA MENACE ECOLOGIQUE : Déversement des eaux usées sur les plages et absence de station d’épuration à Mers El Hadjadj



FACE A LA MENACE ECOLOGIQUE : Déversement des eaux usées sur les plages et absence de station d’épuration à Mers El Hadjadj
A quant la réalisation de la station d’épuration des eaux usées ? C’est la question que pose la majorité des résidents de cette commune balnéaire et dont aucune réponse n’a été donnée jusqu’à ce jour. A l’instar des cotes balnéaires de la wilaya d’Oran qui sont moins polluées, les plages de la commune de Mers El Hadjadj notamment celles de la grande plage et du casino, sont endommagées au quotidien par les eaux usées qui se déversent directement dans la plage avec également le déversement des eaux usées de l’Oued mitoyen. Aucune campagne de nettoiement n’a été prise cette saison pour faire face à cette pollution qui menace l’écosystème de la région. La station d’épuration que devait réaliser l’entreprise Sonatrach depuis une décennie n’a pas encore vu le jour au moment où les effets néfastes de la saleté d’eau de mer sont en constante évolution, cette situation par l’absence d’actions de traitement d’eau de mer ne fait qu’empirer la donne pouvant faire évoluer les risques de contamination des différentes maladies à transmission hydrique ( MTH). La couleur des eaux de ces deux plages est devenue différente à cause du déversement des eaux usées des riverains et surtout des déballastages des différents méthaniers qui accostent au part El Djadid d’Arzew situé à proximité du GNL 1 de la zone industrielle de Béthioua pour ainsi dire, la pollution marine au niveau des plages des communes de Mers El Hadjadj et celles de la corniche d’Arzew, sont agressées par les rejets des déversements des eaux usées au quotidien sans aucune mesure de prévention initiée par les autorités locales et la daïra ne font que constater les dégâts. En plus de ces turbulences des eaux usées, il y a lieu de signaler les rejets de nuisance du nouveau projet de l’usine de l’urée implanté à proximité de la plage de petit port en plein tissu urbain, ce qui d‘ailleurs a provoqué moult interrogations des habitants de cette importante commune qui vivent sous la menace des différentes pollutions de l’air générées par les flammes de l’oxyde CO2 des différentes torches des complexes pétrochimiques et d’ammoniac de la zone industrielle de Béthioua où plusieurs cas de maladie asthmatique des enfants de bas âge sont enregistrés tout au long de l’année dans cette cité balnéaire de Mers El Hadjadj et ses environs à savoir les douars El Hassasna et El Mactaa. Une enveloppe financière de l’ordre de 15 milliards de centimes a été dégagée par l’Etat pour la réalisation du revêtement et le confortement de la plage du casino avec la réhabilitation de l’éclairage public touchant d’autres plages fréquentées par des milliers d’estivants des régions de l’ouest du pays qui préfèrent passer leurs vacances en famille dans la localité de Mers El Hadjadj où les prix de location de cabanons oscillent entre 50 mille et 100 mille Da.

N. Bentifour
Mercredi 7 Juillet 2010 - 00:01
Lu 995 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+