REFLEXION

FACE A L'ANARCHIE QUI REGNE EN MILIEU SCOLAIRE : Le wali exige des cartes pour la cantine, la santé et le ramassage scolaire

L'école semble aller mal à Mostaganem en raison de la gestion des cantines, de la santé et des ramassages scolaires qui souffrent d'un laisser-aller des plus déplorables. Le wali vient de faire un constat et exige à ce sujet l’établissement de cartes individuelles pour chaque enfant scolarisé dans le cadre de la gestion de ces trois éléments qui sont les piliers de tout établissement scolaire qui se respecte.



Le wali ne semble pas du tout satisfait de la gestion des cantines, de la santé et du ramassage des enfants  en milieu scolaire. Les doléances des citoyens qui lui ont été communiquées lors des rencontres avec la société lors de ses déplacements  à travers les communes de la wilaya, ne cessent de l'attester. Dans ce contexte, beaucoup de cantines scolaires n'existent que sur le papier, dans le souci de se conformer aux instructions de la circulaire portant sur la prise en charge des enfants scolarisés au sein de chaque école. Certains établissements ne font que dans la remise à midi de repas froids se résumant en un fromage, un yaourt et un croûton de pain, alors que d'autres institutions scolaires manquent de tout et ressemblent plus à des gargotes où l’hygiène est quasi-absente et où l'on sert des lentilles et des dattes à longueur de l'année scolaire. En ce qui concerne les fameuses unités de dépistage et de suivi (les U.D.S), certaines n'ont point  vu le jour au sein d'une dizaine des  communes de la wilaya et celles qui fonctionnent ne paraissent offrir à  la santé scolaire, le top attendu. La constatation de la recrudescence de certaines maladies presque disparues mais qui sont revenues en force au cours de ces dernières années, et ce en raison du relâchement qui se constate d'une année scolaire à l’autre. A ce titre, il n'y  qu'a citer le retour de la pédiculose et ses poux envahissant le cuir chevelu de certains élèves, qui au lieu de se concentrer sur les études, ne font que se gratter la tête, et surtout  la gale qui continue de faire des ravages au sein de certaines d'écoles en milieu rural. Quant au ramassage scolaire, il demeure très insuffisant et ne parvient nullement à satisfaire la forte demande exprimée en cette matière, son déficit est criard en milieu rural où des centaines d'écoliers recourent à la pénible marche pour se rendre aux établissements scolaires. Un problème qui engendre des désagréments à ces enfants qui se lèvent à l’aube, bravant les dangers possibles, juste pour être à l'heure, alors que d’autres élèves finissent par rendre le tablier et s'orienter vers la vie active très  jeunes en absence de transport scolaire . C'est dans cette optique et surtout pour mettre un  terme  à cette anarchie qui semble régner en milieu scolaire,  que le wali vient d'exiger en urgence des directions de la santé, de l'éducation et des A.P.C, l’établissement de cartes relatives à la gestion  de la santé, des cantines et surtout du transport scolaire. Le bricolage a assez duré, il doit céder la place à la raison et à plus de sérieux, il y va de l'avenir de milliers d’élèves !

L.AMMAR
Mardi 24 Décembre 2013 - 18:16
Lu 273 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+