REFLEXION

Et si mon journal m’aidait ?



Et si mon journal m’aidait ?
Plus personne ne veut prendre en charge les problèmes des plus démunis, plus de mensonges que de vérités, que de promesses non tenues. Et pour être reçu chez un petit responsable, il vous est demandé d’attendre parfois deux bonnes heures, car le responsable en question, à force de dire n’importe quoi, il vous fait poireauter tout ce temps, pour lui permettre de trouver la solution idéale pour vous endormir, il vous bourra les oreilles de n’importe quoi, pourvu qu’il ait le sentiment du devoir accompli en vous recevant, mais attention, faites très attention, n’y allez jamais avec un journal à la main plus particulièrement « R », sinon vous serez chasser illico presto de son bureau, car « R » dit-on, c’est son cauchemar, il ne veut plus entendre parler. C’est tout compris. Mais le citoyen n’est pas dupe. Le citoyen sait très bien que rares sont les responsables qui disent la vérité et qui vont au bout de leurs promesses, alors qu’elle pourrait être la solution si ce n’est l’adorable journal qui n’hésite pas à soutenir les démunis et gratuitement ? En tout cas « R » est bien là, adulé et adoré par ses lecteurs, et c’est ça le plus important, l’avis des autres importe peu.

. .
Lundi 10 Mai 2010 - 11:08
Lu 495 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+