REFLEXION

Et plouf !



Voila 55ans que les Palestiniens  sont bercés par des promesses qui ne tiennent pas débout et auxquelles ils ont toujours cru. On les a bercés et bernés la fois. Durant ces 55années de rêve insensé, de l’autre coté, les Israéliens ne sont pas restés les bras croisés. Ils ont construit et fortifié leur pays. Eux, au moins, savaient que le rêve n’était pas permis mais qu’il fallait profiter du temps et surtout faire vite. Les Israéliens sont comme ça : un peuple têtu ! En 1948, en une semaine, leur drapeau flottait sur tous les toits de leurs maisons. Les Palestiniens ne l’ont pas fait alors qu’ils jouissaient du contenu de la même résolution. Aujourd’hui ils se trouvent devant le fait accompli. Toutes les démarches entreprisses en vue d’aboutir à un réel processus de paix n’ont pas abouti et pour cause ! Qui de nous ne se souvient pas de l’époque de la politique dite «des petits pas » d’Henri  Kissinger les années 70 ? Tous les envoyés spéciaux, les représentants de la maison blanche, les secrétaires d’Etat américain et les secrétaires généraux de l’ONU ne sont arrivés à un résultat palpable. Ils ont tons marché sur des œufs. Aucun des présidents américains na réussi à faire progresser les pourparlers, biens qu’ils donnaient tous l’impression qu’ils étaient maîtres de la situation. La fameuse feuille de route n’était qu’une feuille de chou ! Des guères de 1961 et 1973, les Israéliens en ont tiré des leçons à savoir gagner du temps et du terrain. A force de grignoter du terrain ils  n’en ont presque rien laissé de ce qu’était la Palestine d’avant 1967. Qui aujourd’hui serait en mesure d’arrêter Israël dans sa politique aveugle de colonisation ? Ni les USA, ni l’ONU, ni l’UE et encore moins l’UA ne peuvent lever le petit doigt pour barrer la route à Israël. En exigeant le gel de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupées et annexées, seul atout pour la reprise des négociations directes avec Israël, les Palestiniens avaient compté sur le président américain, Barak Obama, pour faire pression sur les Israéliens. Au fait, ni Barak Obama ni son administration ne sont parvenus à obtenir un nouveau moratoire sur la colonisation des territoires occupés. Les travaux de construction de nouvelles colonies se poursuivent. Un échec de plus pour les Palestiniens. Obama vient de prouver son incapacité à faire avancer les pour parlers de paix avec Israël. Du même coup, la médiation américaine à quelque niveau que ce soit vient de montrer son inefficacité et ses limites. L’UMA et l’UA ont-elles  les capacités, en s’appuyant sur des pays engagés, comme le brésil et l’argentine, de faire aboutir les négociations de paix ? Peut-être que la proposition de M. Lakhdar Brahimi, celle de boycotter Israël, est une solution envisageable. Encore faudrait -il que les Arabes y adhérentent.


M.Bentaher
Samedi 11 Décembre 2010 - 10:38
Lu 239 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+