REFLEXION

Et dire qu’il s’agit de nos enfants



Et dire qu’il s’agit de nos enfants
Les élèves de la 5ème année de la wilaya de Blida, ont été surpris lors de l’examen de l’ex-sixième, que le français figurait parmi les matières devant composer les épreuves. Sachant par ailleurs, que ces mêmes élèves n’ont pas eu droit à des cours de français depuis plus de 5 mois. Donc, ils n’ont rien apprit et se retrouvent devant des sujets en langue française dont ils ne comprennent absolument rien. Le chef du cabinet du directeur de l’éducation de la wilaya de Blida n’a pas trouvé mieux prétexte que de mettre en avant l’absentéisme de l’enseignant de français. Drôle d’explication, comme s’ils ignoraient le problème au moment opportun… ! Et pourquoi n’aurait-on pallié à ce problème.

Réflexion
Dimanche 29 Mai 2011 - 11:38
Lu 305 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+