REFLEXION

Et ça repart…



Le FFS, qui a poliment décliné l’invitation  des syndicats autonomes, parce que décrédibilisés par l’arrivée en fanfare  du très « sulfureux » RCD algérien, un RCD n’ayant rien à envier à son homologue Tunisien, vient quand même de décider d’entrer en scène. Même si son règne de tabou, ce parti à énormément perdu de son aura, il n’en demeure pas moins qu’il doit encore être capable de mobiliser les foules, histoire de redonner un souffle nouveau à la protesta populaire et essuyer les dégâts provoqués par le parti de Said Sadi, monté au créneau dans le seul but de provoquer, se montrer violent,  attaquer les policiers et partant, éloigner les Algériens du terrain des revendications. Le légalisme du FFS, qui tranche largement avec les graves dérapages du RCD (car il est des privilèges matériels et politiques que d’aucuns se montrent prêts à défendre quand bien même cela se ferait sur des monceaux de cadavres), a toutes les chances de ramener les Algériens vers le terrain des revendications et les faire avancer, enfin vers plus de libertés de démocratie et de justice sociale, ainsi soit-il … 

Réflexion Réflexion
Mercredi 26 Janvier 2011 - 23:01
Lu 311 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+