REFLEXION

Et Zapatero aussi…



Après Sarkozy, c’est Zapatero qui mène la danse au Sahel avec la complicité avérée de la Mauritanie et du Mali. Le chef du gouvernement Espagnol sur les traces du président Français, il vient de violer à son tour, toutes les résolutions et recommandations onusiennes interdisant le versement de rançons aux groupes terroristes. Les terroristes de l’AQMI, ont encore une fois crié victoire. Victoire au double objectifs : libération du terroriste malien Omar Sid-Ahmed Ould Hamma, dit « Omar le Sahraoui », auteur en novembre 2009 de l’enlèvement des deux espagnols Roque Pascual et Albert Vilalta, après avoir été extradé de Mauritanie où il avait été condamné à 12 ans de prison et le versement d’une rançon de sept millions d’euros par les autorités espagnoles. Le même scénario se reproduit après celui parrainé par le chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy pour libérer Pierre Camatte. La libération de M.Camatte a eu lieu juste après la libération par le Mali de quatre terroristes réclamés par El-Qaida. A ce moment-là, Bernard Valéro, porte-parole du ministère des affaires étrangères français, déclarait : « S’agissant des conditions de la libération de Pierre Calmatte et des moyens mis en œuvre dans la région pour lutter contre El-Qaida, de très nombreux paramètres, qui dépassent les développements de ces derniers jours, entrent en ligne de compte». C’est très clair, il fallait lire entre les lignes. Immédiatement après, L’Algérie avait réagi vigoureusement sur ce qui se tramait derrière son dos. Aujourd’hui c’est l’Espagne qui emboîte le pas à son voisin du nord en payant une rançon, non seulement aux terroristes mais aussi à des intermédiaires maliens véreux, qui n’hésitent pas à saisir ces opportunités pour s’enrichir, avec la complicité bien entendu des puissances occidentales. Dans ce marché juteux pour les uns comme les autres, seule l’Algérie n’y trouve pas son compte, car l’argent de la rançon, comme tout le monde le sait, reprendra le chemin de l’occident pour servir à l’achat d’armement au profit des foyers terroristes qui activent dans le nord du pays. Quand il s’agit des intérêts occidentaux, au diable le droit international, ce dernier ne s’applique qu’à l’Iran et aux pays musulmans. Ceux qui prétendent aujourd‘hui être les fervents défenseurs de la liberté et des droits de l’homme, ne sont au fait que les pourvoyeurs du racisme, de la xénophobie, de la discrimination et de la stigmatisation. La politique de Sarkozy et consorts est connue depuis fort longtemps et ceux qui propulsé cet homme à la tête de l’Etat français se ont lourdement trompés et l’histoire ne le leur pardonnera jamais. Concernant la lutte anti-terroriste, une nouvelle stratégie s’impose maintenant pour l’armée algérienne, car il ne serait plus possible de collaborer avec des pays qui ne respectent pas leurs engagements et qui restent soumis au diktat des occidentaux.

Amara Mohamed
Vendredi 20 Août 2010 - 11:17
Lu 242 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+