REFLEXION

Escroquerie au nom du peuple irakien : La gendarmerie démantèle une association imaginaire



Escroquerie au nom du peuple irakien : La gendarmerie démantèle une association imaginaire
La section de recherche du groupement de gendarmerie d’Alger est parvenue à démanteler un réseau d’arnaque et d’escroquerie activant dans plusieurs wilayas, en se présentant comme étant une association nationale de soutien au peuple… irakien, a indiqué le colonel Bédjaoui, chef d’état-major dudit groupement, lors d’un point de presse tenu avant-hier à Zéralda.
Agissant sur des renseignements précis, les enquêteurs de la gendarmerie ont découvert les ramifications de cette bande de criminels dans les wilayas d’Alger, Blida, Médéa, Biskra et d’autres encore, a ajouté l’officier, précisant que l’enquête sur le terrain a nécessité la sollicitation, auprès des instances judiciaires, d’un élargissement de compétence ayant permis l’arrestation de deux personnes à Médéa.
Il a été également procédé à la saisie de plusieurs objets et documents falsifiés en plus d’une somme d’argent et d’un véhicule. Il s’agit dans le détail, a énuméré le colonel Bédjaoui, de six cachets humides ronds, d’une somme de 175 millions de centimes, de faux bons de commandes cachetés, de factures au nom de l’entreprise médiatique Echourouk el Yaoumi, de décisions émanant de l’Entreprise nationale de fabrication de câbles électriques de Biskra et de l’Entreprise nationale des industries électroménagères. Plus grave encore, les gendarmes ont saisi des copies du faux agrément de l’association imaginaire, soi-disant délivré par le ministère de l’Intérieur, a poursuivi le même officier, indiquant qu’il a été aussi procédé à la saisie de 6 drapeaux irakiens, d’un camion de marque JMC au nom de l’épouse de l’un des malfaiteurs arrêtés et de rouleaux de câbles.
«L’enquête poursuit son cours pour l’arrestation de toutes les personnes impliquées dans cette affaire», a-t-il assuré. Dans le même registre des affaires élucidées par la section de recherche du groupement, le colonel Bédjaoui a révélé que ses éléments ont arrêté deux personnes accusées de culture de kif.
En effet, agissant sur des renseignements faisant état d’un malfaiteur qui cultiverait du kif chez lui, «les gendarmes ont immédiatement procédé à des perquisitions dans quatre maison suspectes à Tamentefoust», raconte le colonel.
Effectivement, les enquêteurs ont découvert et saisi 13 plants de chanvre indien et 49 graines de la même plante ainsi qu’une arme blanche.
«Deux personnes ont été également arrêtées et les investigations autour de l’origine des graines et des personnes impliquées se poursuivent», a-t-il conclu.

. .
Dimanche 9 Août 2009 - 08:04
Lu 604 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+