REFLEXION

Eradication totale des bidonvilles avant la fin 2013 à Oran

Le wali d’Oran M. Abdelmalek Boudiaf a ordonné l’éradication totale des bidonvilles qui défigurent le paysage de la capitale de l’ouest du pays avant la fin de l’année prochaine.



Eradication totale  des bidonvilles avant la fin 2013 à Oran
n effet, La question récurrente à la démolition de l’habitat précaire pour la modernisation de la ville d’Oran, les vieux quartiers de Haï Ennasr (ex Derb ) et le mythique quartier d’El Hamri datant de l’époque coloniale seront totalement rasés et pour lesquels une enveloppe financière de l’ordre de 200 milliards de centimes a été débloquée pour l’opération. Ce phénomène à l’évidence est une accumulation de plusieurs années qu’il serait illusoire de régler d’un coup de baguette magique. L’effort de l’Etat à travers sa dotation d’un programme consistant pour la concrétisation de 22.000 logements à l’horizon 2012, mobilisé plus que par le passé autour de cet objectif stratégique de résorption de l’habitat précaire qui défigure le visage emblématique d’El Bahia Wahran dans un hideux capharnaüm. Aussi le processus de l’éradication de l’habitat précaire semble enfin engagé et sera parachevé avant la fin de l’année 2013.En ce qui concerne le vieux et emblématique quartier d’El Hamri situé au centre-ville d’Oran, va connaitre un nouveau destin, il sera bientôt rasé. Jadis fierté et fief des supporteurs du MCO, c’est en tous cas ce qui ressort de la rencontre que vient d’avoir le chef de l’exécutif avec les notables de ce quartier mythique ainsi a annoncé le Wali d’Oran tout en promettant que tous « ses habitants seront relogés ». Si cette décision a choqué certains, elle ne manquera pas néanmoins de faire beaucoup d’heureux, puisque selon une étude réalisée par l’URBOR, les 2000 ménages qui vivotent dans le fief Hamraoui sont autant de familles qui souvent occupent une pièce cuisine et se disputent les sanitaires. Cette nouvelle a bien été accueillie particulièrement par les habitants des Haouchs dont les mauvaises conditions de vie ainsi que la vétusté auront fait le tour de la ville d’Oran. La prochaine réalisation d’un tout nouveau quartier répondant aux normes urbanistiques actuelles. Le chef de l’exécutif a également promis d’indemniser tous les propriétaires des immeubles qui passeront par les bulldozers. Il y a lieu de souligner que le programme ambitionne de balayer à jamais la concentration de sites précaires dans plusieurs quartiers d’Oran. Dans la foulée on apprend auprès du directeur de l’OPGI Mr. AFKARI qu’un projet de réalisation de 22000 logements sera lancé dès le début de l’année prochaine. Cet objectif ne relève pas de l’utopie d’autant plus que les programmes en cours d’étude seront renforcés par les projets de 5000 logements publics aidés à l’aboutissement de l’étude en cours les chantiers seront lancés à Sidi El Bachir à l’est de la ville et à Misserghine à l’ouest. La dynamique que connait le secteur de l’habitat et la consistance des programmes ,conforte les responsables dans la volonté d’éradiquer totalement les constructions précaires avant la fin de l’année 2013.Ce programme sans précédent décidé par les pouvoirs publics pour résorber l’éradication de l’habitat précaire et des bidonvilles ne manque pas de susciter des interrogations quant à la capacité de mener à bon port vu les moyens importants nécessaires pour atteindre l’objectif .

N.Bentifour
Mardi 11 Octobre 2011 - 21:56
Lu 603 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+