REFLEXION

Entretien secret enregistré entre Kadhafi et Omar Souleimane : Le sale boulot des princes arabes

Le printemps arabe et la chute des régimes dictatoriaux ont mis des secrets gardés au grand jour. Parmi ces secrets d’Etat, les vérités dévoilées lors de l’entretien enregistré entre le guide libyen Maamar Kadhafi et l’ex-vice président égyptien Omar Souleimane.



Entretien secret enregistré entre Kadhafi et Omar Souleimane : Le sale boulot des princes arabes
En effet, cet entretien a éclairci quelques zones d’ombre dans la politique égyptienne sous Moubarek. Dans cet entretien, l’ex-vice président égyptien, Omar Souleimane a affirmé au guide libyen que le régime égyptien n’a jamais été l’ami des américains, mais qu’il évitait, selon lui, le clash. Parce que, a-t-il confié à Kadhafi, les américains peuvent produire une crise économique en Egypte s’ils décident de suspendre leurs aides ce qui enclencherait des troubles incontrôlables. Souleimane a accusé les Saoudiens d’être à la solde des américains et qu’ils avaient un rôle à jouer, celui de créer la dissension entre arabes. La liberté en Egypte, selon lui, dérange surtout l’Arabie Saoudite, qui veut que les régimes de la région soient à son image. De cette volonté, les saoudiens financent les mouvements Salafistes de la région par le biais de leurs ambassades qui sont devenues des bases de soutien  à des groupes extrémistes. Les saoudiens utilisent la coopération culturelle comme couverture à leurs activités subversives. En effet, les attachés culturels des ambassades Saoudiennes sont en réalité des agents du renseignement saoudien et exercent en tant qu’agents de liaison. Ils invitent les chefs des groupes extrémistes et leur donnent de l’argent cash pour financer les opérations de recrutement de nouveaux membres sous couvert de la « DAAWA » pour par la suite, se préparer à des éventuelles opérations sur le sol des pays visés par les Etats Unis. Pour se protéger, Souleimane a proposé à Kadhafi de jouer le jeu et demander l’aide des américains pour plus de liberté dans la région et d’accélérer le processus déjà programmé, de diviser l’Arabie Saoudite en 3 émirats. Cette politique est la seule qui garantira la stabilité dans la région. Concernant la stabilité en Egypte, l’ex-vice président égyptien a affirmé  que Moubarek est le symbole de la stabilité du pays et pour déstabiliser l’Egypte il faut à ces conditions le cibler. Pour lui, les américains ont tout organisé et se sont rapprochés des islamistes, qui leur ont fait les yeux doux afin de prendre leur part des millions de dollars dépensés par les Etats Unis. Les islamistes sont devenus les nouveaux hommes de main des Etats Unis en Egypte, Souleimane a cité le cas d’un avocat qu’ils l’ont  aidé à créer un parti politique et ils l’ont chargé d’une mission, qui est de faire de la subversion à travers les medias égyptiens et d’exploiter le malaise dans lequel vivent les jeunes égyptiens pour créer un climat de doute et d’incertitude. Avant de terminer, Souleimane avait souhaité de voir une union au moins de quatre pays arabes pour faire  face aux américains. 

Charef Slamani
Lundi 6 Février 2012 - 21:56
Lu 2199 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+