REFLEXION

Entre la continuité de l’Etat et la rupture avec les pratiques révolues



Aujourd'hui, ce modèle archétypal de transmission du savoir semble encore agir sur l'élite bien-pensante algérienne. Dans leur rapport avec la masse, nos intellectuels médiacrates s'appliquent à sélectionner leurs approches et leurs discours de sorte à satisfaire la doxa. Prudents, ils s'astreignent respectivement plus que d'autres aux règles draconiennes de la représentation politique des opinions ou de la représentation scientifique des arguments. Ils se livrent ainsi à une pratique réglée de la décision ou de la connaissance. Il est, dès lors, utile de feindre de temps à autre la neutralité scientifique afin de se disculper de tout préjugé, de toute appartenance et de toute sorte de réquisitoires. Pourtant, à force de vouloir distinguer entre le savoir destiné à la masse et celui destiné à l'élite, évoqué en aparté, les intellectuels bien-pensants finissent par devenir le porte-parole de la masse et se rallient à l'idéologie dominante, fusse-t-elle contre leurs principes séculiers. En fonction de cela, ils professent un discours scientifique à mi-chemin entre l'objectivité et la dévotion. Au-delà du dictat présupposé de la masse, la stratégie de l'élite bien-pensante n'arrive donc pas à se défaire de celle de ses aïeules. Depuis les premières tentatives réformistes, la quête maîtresse de l'élite bien-pensante Algérienne est de parvenir à instaurer un Etat moderne. Du coup, toute orientation réformiste doit avoir comme fondement la légitimité révolutionnaire: qu'il s'agisse de réformer la société, la morale ou bien la politique, les intellectuels bien-pensants, toutes tendances confondues, doivent revenir au fait historique.

Riad
Samedi 26 Octobre 2013 - 11:20
Lu 58 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+