REFLEXION

Entre collègues



Dans une commune relevant d’une wilaya de l’Ouest du pays, un policier règlementant la circulation venait d’être renversé, involontairement bien sûr par un automobiliste, au moment où celui-ci, allait contourner la plaque de police installée en milieu de la route. Inhabitué peut-être à la direction assistée du véhicule, il aurait trop insisté sur le volant. Le policier fut immédiatement évacué vers les urgences médico-chirurgicales pour une éventuelle prise en charge. Mais ce qui a, un peu attirer l’attention, c’est l’inhabituel remue ménage qui s’en est suivi. Après moult interrogations, il s’est avéré que le chauffeur n’était autre qu’un gendarme, certainement en permission, en poste dans une autre wilaya. En fin de compte, et suite à l’intervention de la hiérarchie du chauffeur et la non gravité des blessures du policier, juste des contusions, une petite déchirure tout au plus, tout est rentré dans l’ordre quelques heures plus tard, le gendarme relâché et le policier rétabli. Entre collègues, on se comprend non ?

. .
Mercredi 24 Mars 2010 - 23:01
Lu 502 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+