REFLEXION

Enseignement supérieur. Le système LMD se porte bien.

L’on se rappelle que les bacheliers de l’année 2004-2005 eurent à choisir entre le système classique et un nouveau débarqué. Le LMD. Licence-master-doctorat.



Les premiers masters en communication et  sciences de l'information  Ouali Abdelhak et Daoudi Abdelhamid
Aujourd’hui, l’on constate qu’il commence à donner ses fruits et preuve en est l’écho des amphithéâtres de nos universités qui fait résonner les youyous et cris de joie d’heureux proches et parents.
Pas plus tard que jeudi dernier, l’amphi n°2 de la Faculté des sciences des sciences sociales a vu le premier master défendu avec brio par deux jeunes étudiants en l’occurrence Ouali Abdelhak et Daoudi Abdelhamid au sein du département de M. Bouamama Larbi. Un département qui vit et bouge pour faire imposer la communication et les sciences de l’information comme moyens stratégiques d’une Algérie forte.
Le sujet traité mérite toute l’attention du moment et que le jury, présidé par M. Elomari Boudjemaa assisté des professeurs Benadjmia Abdellah et Hammadi Mohamed, n’a pas manqué d’attribuer un 17 sur 20 aux deux jeunes étudiants très applaudis par l’assistance pour leurs efforts.

Le jury :  les professeurs Bouamama Larbi, El Omari Boudjemaa, Benadjmia Abdellah et Hammadi Mohamed
En effet ces deux complices ont sillonné le pays pour enrichir leur mémoire qui traitait de presse scientifique et dont le sujet n’était autre qu’une «Etude du système de foggaras » entrant dans le cadre de l’irrigation traditionnelle dans le Sahara algérien.
Y sont passés l’étymologie du mot, l’histoire, les unités de mesure, le creusage, l’entretien et les tutti quanti de ce système qui date du 9ème siècle et dont le thème n’a jamais été abordé d’une façon scientifique. Le professeur El Omari Boudjemaa a résumé cette façon de faire par : « L’homme peut s’adapter aux pires conditions et en particulier quand il s’agit d’une nécessité telle cette matière vitale qu’est l’eau. » Et surement les étudiants de nos universités se sont adaptés à cette nécessité des temps modernes, le LMD, que les applaudissements du jury par l’assistance ont résonné comme une allégeance.
Le LMD aura surement de beaux jours devant lui et il ne reste que quelques pas à franchir pour voir nos premiers docteurs prêts à prendre la relève de leurs aînés.

BENATIA B.
Samedi 18 Juin 2011 - 08:00
Lu 531 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+