REFLEXION

Enquête sur les dossiers des nouveaux députés

AYANT BENEFICIE DES LARGESSES DE L’ADMINISTRATION LOCALE

A la veille des élections locales, qui seront organisés le 29 novembre prochain, la peur semble bien s’emparer des partis politique et même de l’administration locale qui se trouve toujours au collimateur de la présidence de la république pour sa largesse vis-à-vis de l’étude des dossiers des candidats dont certains ont été graciés alors qu’ils étaient poursuivis en justice. C’est dans ce sens de l’information que des sources crédibles ,ont révélé qu’une commission d’enquête présidentielle aurait été dépêchée en vue d’établir un fichier national de certains nouveaux députés de l’ APN du 10 mai 2012 .



Enquête sur les dossiers des nouveaux députés
Selon la source, une enquête  effective aurait été lancée par les services compétents pour mettre à jour un fichier national sur  certain nombre de nouveaux députés soupçonnés d'avoir reçu des facilités par des fonctionnaires de l'administration locale dans un certain nombre de wilayas pour avoir accepté leurs candidatures alors qu’en principe elle le devraient pas l’être  si la loi a été appliquée strictement. La même source indique qu’il  semble  que la présidence avait reçu plusieurs rapports sur les «dérives» survenues dans l’élaboration et le contrôle des listes des candidatures pour l'élection à la députation ayant  permis de faire passer des dossiers «inacceptables» dont leurs candidats se sont retrouvés soudainement dans les premiers rangs des listes  d'un certain nombre de partis ce qui leur  avantagé  de remporter des sièges au Palais de Ziroud Youcef. Malgré que la responsabilité dans ce cas de figure semble partagée entre les partis et l'administration locale, il est judicieux de procéder à des enquêtes sur la gestion clémente dans l'application de la loi dans toute sa rigueur qui peut entraîner une violation sur  la composante même des députés sensés légiférer sur les lois importantes, y compris l'examen de l'amendement de la constitution pour bientôt. Selon la même source,  ces investigations en profondeur  traitent des biographies des députés, leur cursus scolaire et intellectuel et leurs activités professionnelles, et peuvent en conséquence  pallier aux défaillances et mettre les fonctionnaires  de l'administration locale chacun devant ses responsabilités s’il s’avère que la loi a été enfreinte dans son application  au profit des candidats avant l'élection. Selon la même source, il est fort possible que les responsables locaux qui sont  impliqués d’avoir contourné la loi dans l’étude des dossiers des candidats à la députation d’être passible de poursuite  «disciplinaire». Selon la même source, le président Abdelaziz Bouteflika serait  personnellement derrière cette instruction, compte tenu les circonstances qui ont entouré le processus électoral, les contextes qui s'y trouvaient, et les tâches confiées à la nouvelle assemblée, dans la mesure où il l’a comparé au premier Novembre, et lui réservé  pas moins  de six discours pour encourager  les citoyens d’aller voter en masse compte tenu des défis auxquels fait face le pays.

Touffik
Samedi 1 Septembre 2012 - 11:00
Lu 383 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par hoda le 01/09/2012 20:26
foutaise. Attrape nilgaut. Il prépare les élections locales.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+