REFLEXION

Endetté et condamné : Il se suicide en plein audience au tribunal



Endetté et condamné : Il se suicide en plein audience au tribunal
Déclaré coupable par le tribunal de Phoenix d’avoir volontairement mis le feu à sa maison, un ancien financier de Wall Street s’est suicidé à l’énoncé du verdict. La télévision locale a filmé la scène.«Coupable». Un mot qui a résonné comme un déclencheur dans la tête de Michael Marin. Cet Américain de 53 ans s’est empoisonné, juste après avoir été déclaré coupable d’avoir délibérément mis le feu à sa maison en 2009. Sur une vidéo du procès filmé par la chaîne locale FOX 10, on voit l’ancien financier de Wall Street prendre sa tête entre ses bras afin d’avaler discrètement une substance encore inconnue. Quelques instants plus tard, le visage de plus en plus rouge, il est pris de convulsions et s’effondre sous l’œil paniqué de ses avocats. «Je manque de mots», acommenté le juge, Bruce Cohen, dans le quotidien «AZ Central».Immédiatement pris en charge par les secouristes, il est mort lors de son trajet vers l’hôpital. «C’estbizarre de faire ça juste après avoir été déclaré coupable par un jury. Quelques années auparavant, celui qui était encore au sommet n’aurait certainement jamais imaginé commettre un tel acte. Diplômé de la prestigieuse université de Yale, il avait gravi le mont Everest, piloté des avions et écrit des livres. Au cours de ses années à Wall Street, il avait amassé une petite fortune au point de pouvoir se payer un luxueux manoir rempli de tableaux de maîtres, dans un quartier chic de Phoenix. Mais alors que la crise financière a éclaté, lui n’a pas changé son mode de vie. Une attitude qui a finalement conduit à sa ruine. En 2009, sa fortune a fondu de 900 000 à 50dollars. Impossible pour lui de payer les 2,3 millions de dollars qu’il devait à sa banque. Pris au piège, le quinquagénaire, père de quatre enfants, avait tenté le tout pour le tout en 2009, en mettant le feu à son domicile. Il avait réussi à s’échapper des flammes en glissant sur une corde, vêtu d’une combinaison de plongée et de bouteilles à oxygène afin de se protéger des fumées toxiques. Aux enquêteurs, il avait alors expliqué avoir échappé de justesse à la mort. Mais à l’intérieur de la maison, les policiers avaient découvert des débris inflammables positionnés méticuleusement à chaque coin de la demeure. Michael Marin encourait de 10 à 21 ans de prison.                           

Nadine
Mardi 3 Juillet 2012 - 11:23
Lu 433 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+