REFLEXION

Encore une agression sur une policière à Tiaret



Malgré l’implantation des feux de signalisation, et la forte présence des éléments de l’ordre public, « El Mohgoun » ou encore station « Ben Ahmed », au cœur de la ville de Frenda demeure encore un point noir qui connait une saignée humaine où se rencontrent  « dysfonctionnement et anarchie » et à cela s’ajoute un risque majeur auquel s’exposent les policières relevant de la sureté de daïra de Frenda et l’exemple illustrant ce cadre d’idées serait le cas survenu le 14 mars 2012 où une policière a été agressé par un malade mental si ce n’était l’intervention salutaire des citoyens et des policiers, le pire aurait pu arriver et  illico presto, la policière  fut évacuée à l’E.P.H « IBN SINA » de Frenda où elle a été gardée sous surveillance toute la nuit et la même  journée une autre policière et au niveau du même point « ex Mohgoun » a été légèrement heurtée par un camion semi remorque et s’en est sortie avec de légères égratignures en rappelant que cet accident a été réglé à l’amiable sans passer par quelconque enquête … »El Mohgoun » demeure une grande plaie à Frenda et devait faire  l’objet d’une étude spécifique et particulière.                                                               

Abdelkader.Berrebiha
Dimanche 18 Mars 2012 - 11:16
Lu 409 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+