REFLEXION

Emouvante cérémonie de recueillement à la mémoire du défunt Bourahla Abdelkader



A l'initiative de l'association du ‘’Renouveau’’ de Mostaganem, et en partenariat avec la fondation ‘’Djanatou El Arif’’, et de la ‘’zawia Allaouia’’, une cérémonie de recueillement à la mémoire du défunt Abdelkader Bourahla, a eu lieu ce vendredi, après la prière d’EL ASR, et ce, en présence d'une grande foule de personnes venues d’horizons divers, de ses amis intimes et de quelques membres de sa famille. Le programme établi par la commission d’organisation de cette veillée religieuse a permis aux invités de découvrir ce lieu féerique « Djanatou el Arif » et de suivre les nombreux témoignages filmés ou enregistrés sur la vie du défunt. Son ami et compagnon de toujours, M. Khelifa Med dira à ce sujet: « Mostaganem qui l’a vue naître et qui fût le berceau de son enfance, lui a donné l’éveil de son militantisme puisqu’il a pris activement part, en étant lycéen, à la grève des étudiants en 1956, il fut ensuite emprisonné et condamné à mort. Il voulait tout donner pour libérer le pays du joug colonial, car il était trop attaché au principe révolutionnaire. Après l’indépendance et durant des décennies, il opta pour la carrière de cadre supérieur de la nation. C’est à son honneur et à son actif, que nous le félicitons pour son opiniâtreté, sa persévérance, son franc parler, son militantisme, ainsi que pour tous les efforts qu’il a déployé à la recherche de la vérité historique, qui constitue un travail énorme voir titanesque. C’est un précieux héritage qu’il nous a laissé. Nous avons connu aussi l’expert qui suivait avec une attention particulière le mouvement des sols de kharouba et Sidi Medjdoub, cela l’inquiétait au point où il a élaboré, à l’attention des plus hautes autorités locales, deux dossiers volumineux inhérents à ce mouvement pour éviter une  catastrophe majeure. En effet, la fragilité de l’écosystème lui faisait craindre le pire dans ce littoral agressé par le bêton qui a remplacé les magnifiques genêts. Ses travaux ont aussi visé le patrimoine culturel matériel et immatériel, il a apporté sa contribution à la promotion et l’épanouissement de cette culture à Mostaganem, comme il défendait inlassablement toutes les expressions qui appellent à la consolidation du caractère pittoresque, traditionnel, culturel de sa ville. Il était à cet effet, sollicité pour donner des conférences dans plusieurs villes». 

B.CHERIFI
Dimanche 8 Juin 2014 - 10:34
Lu 328 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+