REFLEXION

Elle revendique l'attentat de Tipaza. Al-Qaïda affirme avoir exécuté deux « pyromanes » à Aïn Defla



Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), dans un communiqué daté du 25
juillet et dont tsa-algerie.com a reçu une copie, affirme avoir
exécuté deux personnes présentées comme des pyromanes pris en flagrant
délit d'incendie dans la forêt de Amrouna, à Aïn Defla.
Le groupe terroriste ne précise pas l'identité des deux victimes mais
il accuse clairement les forces de sécurité d'être à l'origine des
derniers incendies de forêts dans le nord du pays. Selon le communiqué
intitulé « les enfants de la France et la politique de la terre brûlée
», les forces de sécurité sont derrière tous les incendies de forêts
recensées ces derniers jours dans toutes les régions du nord du pays.
Il cite l'exemple des deux membres des forces de sécurité surpris par
la population de Tadmaït en train de mettre le feu dans une forêt de
la région. Conduits de force à la mairie, ils ont été relâchés,
provoquant la colère de la population locale. AQMI voit un lien direct
entre le déclenchement de ces feux de forêts et la dernière visite du
chef d'état-major, le général-major Gaïd Salah à Tizi Ouzou où il a
donné de nouvelles instructions pour intensifier la lutte contre les
groupes armés islamistes. Dans ce contexte, le groupe de Droudkel
appelle les associations de défense de l'environnement et des droits
de l'Homme a briser le silence sur ce « crime ». Dans un autre
communiqué date du 1er août publie sur à tsa-algerie, affirme avoir
tué au moins 15 militaires et blessés plusieurs autres dans l'attaque
perpétrée, mercredi 29 juillet, dans la région de Tipaza. L'attaque a
été déclenchée à 11h30 sur le chemin de wilaya (CW) entre Damous et
Abadia, plus précisément « au nord de la commune de Beni Melik » dans
la wilaya de Tipaza, selon le communiqué intitulé «ghazouat tipaza »
(la conquête de Tipaza).Selon AQMI, l'attaque a été menée par un
certain Abi Tama Abdelhafidh. Elle a visé trois camions de l'armée
nationale. Dans le même contexte quelques sources précisent que le
type d'armes utilisées dans l’attaque de Tipaza qui a fait au moins 14
morts et plusieurs blessés parmi les militaires, il pourrait s'agir
d'armes de type RPG de dernière génération utilisées par des guérillas
comme le Hezbollah libanais. Les deux premiers camions du convoi de
l'armée ont été « pulvérisés » et les véhicules qui suivaient ont subi
d'importants dommages.

Réflexion
Dimanche 2 Août 2009 - 08:00
Lu 610 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+