REFLEXION

Elle a été enlevée et cagoulée par ses copains à Alger : Une jeune viole sa sœur sans la connaître



Elle a été enlevée et cagoulée par ses copains à Alger : Une jeune viole sa sœur sans la connaître
Cette histoire, est une histoire très fâcheuse, inimaginable, et difficilement acceptable par l’esprit rationnel des communs des mortels, mais c’est une histoire bien réelle arrivée de nos jours figurez-vous où les principaux acteurs ne sont que des jeunes délinquants, venant de couches sociales différentes, absorbés par les vertus maléfiques de la drogue, s’adonnent à tous genre de transgression à la morale par des actes diaboliquement nuisibles à la société en l’absence bien sur d’une vraie punition châtiable afin de redresser les failles.

L’obsession impudique et immorale de ces jeunes réside dans le fait de convoiter charnellement le sexe opposé sans se soucier le moindre du monde des conséquences fâcheuses que peuvent en découler abâtardissant ainsi toute une société déjà en mal d’existence par les vicissitudes de ce siècle bigrement invivable.

Qui est responsable des proies facile, qui tombent dans le ghetto des profanateurs charnels, alors en voici un exemple formel d’une jeune fille apparemment innocente portant les initiales de (W.K) pour bien garder l’anonymat et ne point heurter la sensibilité des mieux avertis, aurait bel et bien été violée par son propre frère. C’est vraiment très choquant de raconter cette histoire en détail aurait préconisé une amie de la malheureuse, qui malgré sa compassion aurait décidé de raconter cahincaha les faits. Elle dira que sa malheureuse copine fut enlevée par une bande de jeunes du quartier, presque tous des délinquants chômeurs sans activité aucune. Après avoir été enlevée par devant son lycée par cette bande d’aliénés, elle fut emmenée très loin, le visage couvert et les yeux bandés par un sac en plastique vers l’une des grottes existantes dans les parages. Là, arrivés sur place, les cinq (5) jeunes malfaiteurs ont vainement tenté de la déshabiller pour la violer, mais niet, aucun des cinq obsédés n’a pu arriver à son but devant l’abstinence et le refus inébranlable de la jeune fille. Déçus, Frustrés, alors ils font appel à un de leurs amis, le plus coriace et le plus hardis, le plus baratineur et peut être le plus charmant de tous afin de pouvoir achever la sale besogne. Le bourreau arrivé, il s’attaqua directement avec toutes ses forces à la fille aux yeux bandés, qui s’acharnera elle aussi, en criant de toutes ses forces, l’implore de ne pas commettre l’irréparable mais impuissate devant la folie du jeune délinquant, elle perd ses forces, sa volonté bifurque et se laisse faire. Une fois l’acte terminé, le violeur a démasqué sa victime, et là ! Il découvre a sa grande surprise, la victime fille qu’il venait de violer n’est autre que sa propre sœur en chair et en os. Devant cette réalité, il commença à vociférer de toutes ses forces, il voulait tellement la mort à ses copains qui ont pris la fuite. La jeune fille à peine ressurgie de sa léthargie, elle questionne son frère sur ce qui lui venait d’arriver. Devant sa bêtise et sa honte, il quitta sa sœur en déguerpissant pour la laisser seule sur place. Une fois remise sur ses pieds, elle se rhabillera et retournera chez elle, dans un état lamentable. Une fois réapparue, ses parents s’insurgent avec stupéfaction de l’état de leur fille qui n’osa rien dire, se cloîtra alors dans son petit coin et préféra la solitude. Le choc était si violent, qu’elle n’a pu facilement le supporter jusqu'à ce jour. C’est dans le secret le plus total qu’elle continua de mener seule sa souffrance et son désarroi. Quant à son frère depuis ce jour fatidique, il quitta le domicile familial pour disparaître dans la nature.

Gana Otmane
Dimanche 14 Juin 2009 - 08:26
Lu 2205 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+