REFLEXION

« Ehchouma »



« Ehchouma »
Moul Firma s’est dit « Barakat-Barakat » suite à une histoire que lui a racontée son fils. Sidéré de l’épilogue, par le fait qu’un « Boulici » en civil, ayant un salaire modeste, ait pris son lot de « Gouffa » de Ramadhan et surtout que l’agent de service de la dite annexe, censé valoriser l’équité de  la distribution des mesquins, s’est vu favoriser certains chenapans   au détriment des malheureux qui se bousculent, exposés à la chaleur, pleins de sudation pour obtenir ce petit lot avec humiliation. Certainement la connivence est de mise.

Réflexion
Jeudi 2 Août 2012 - 00:12
Lu 311 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+