REFLEXION

Effervescence politique sans égale à Tissemsilt

UNE TRENTAINE DE CANDIDATS DONT DEUX FEMMES EN LICE

Une trentaine de candidats de la wilaya de Tissemsilt a pu retirer les formulaires de candidature en prévision des prochaines élections législatives prévues pour le 10 mai prochain.



Une « frénésie » sur la chose politique sans précèdent, toutes les tendances connues et non connues sur la scène politique, structurées ou en tant que candidats libres sont depuis quelques jours en course à la confection des listes, selon certaines sources, pas moins de (19) candidats libres qui ont déjà retiré les formulaires « persévèrent » à récolter des sympathisants pour officialiser leurs participations, parmi ces candidats libres, la même source précise que pas moins de deux femmes sont à la tête de ces listes et la majorité des chefs de file indépendants étant des transfuges des partis connus qui ont choisi à l’issue de conflits internes dans leurs partis d’origine d’opter pour le chemin le plus court afin de  rafler l’un des cinq sièges de la wilaya,  d’autres sont tout simplement les nouveaux arrivés du train politique, ils n’ont aucun capital politique ou populaire, mais au beau milieu de ce boom politique, ils se sont   quand  même permis de vivre ce rêve dans l’espoir de glaner une place .
Quant aux partis, à l’exception du HMS qui a déjà dévoilé sa liste et les noms de ses candidats, le flou persiste encore, certaines informations colportées par la presse nationale affirment que la liste du parti d’Ouyahia à Tissemsilt a été contestée par ce dernier et des instructions ont été données pour le rajeunissement des candidats tout en précisant que les ex députés  n’ont droit qu’à deux fois seulement à la présentation, quant au plus ancien parti, beaucoup se dit sur la scène locale, le travail en coulisses, le mariage des uns et le divorce des autres ont complètement dérouté les observateurs, jusqu’à présent, personne ne peut confirmer ni infirmer l’information, surtout que la liste est conditionnée par l’accord du bureau national, rien d’officiel, deux listes FLN circulent, l’une menée par le vieux routier du parti le député Mechabek AEK et une autre avec à sa tête le président de la commission nationale du Hadj M. Barbara.
Enfin, si politiquement  le chef lieu de la wilaya est en effervescence, la plupart de ces prétendants à la députation n’ont même pas des locaux, ils préfèrent jusqu’à maintenant le discours des cafés ou tout simplement  ils sont en promenade libre se cachant derrière l’adage qui dit « Wait and see »……

A.Ould El Hadri
Lundi 12 Mars 2012 - 09:34
Lu 270 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+