REFLEXION

Ecole supérieure de police d'El Biar : Sortie de trois promotions d’officiers



Une cérémonie de sortie de trois promotions d'officiers, de femmes officiers et officiers de police de l'ordre public (401 promus) a eu lieu jeudi à l'Ecole supérieure de police d'El-Biar (Alger), en présence du directeur général de la sûreté nationale (DGSN), M. Ali Tounsi. Il s'agit de la 23ème promotion des officiers de police, de la 14ème promotion des officiers de police de l'ordre public et de la 6ème promotion des femmes officiers. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le directeur de l'Ecole par intérim, le commissaire principal, Chebbout Farid a souligné que ces promotions sortantes ont reçu pendant 18 mois une formation théorique et pratique englobant plusieurs connaissances professionnelles, juridiques, techniques et sportives. La formation des promotions, a relevé le même responsable, a été assurée en collaboration avec différents secteurs, saluant la contribution des cadres du ministère de la Défense nationale, du ministère de la Justice et de l'Université d'Alger dans l'enrichissement des connaissances des promus. Il a, par ailleurs, exhorté les promus à assumer leur responsabilité quant à la protection du citoyen et de ses biens et veiller au respect des lois en application du slogan "bien s'instruire pour bien servir". Il a appelé les promotions sortantes baptisées du nom du martyr du devoir national, l'enquêteur principal Benoum Tayeb à gagner la confiance et l'appui des citoyens sur lesquels, a-t-il dit, "se fonde notre système de sécurité" et à "représenter l'Etat de droit par la discipline qui s'inscrit dans le slogan +l'Etat de droit commence dans la police". Avant la cérémonie de remise des prix, le directeur général de la sûreté nationale, M. Ali Tounsi a procédé à l'inspection des promotions sortantes. A l'issue de la prestation de serment et de la passation de l'emblème national, des exhibitions sportives et de démontage et remontage d'armes ont été organisées. Un hommage a également été rendu aux employés de la police admis à la retraite ainsi qu'aux fonctionnaires les plus méritants. Le martyr du devoir national, l'enquêteur principal Benoum Tayeb appartenait de son vivant aux services de la répression du crime à Oran. Il est tombé en martyr le 22 mai 1996 alors qu'il effectuait en compagnie de ses collègues dans la région de Si-Tahar (Hauteurs de Tlemcen) une opération de ratissage qui a été soldée par l'élimination de sept terroristes. L'Ecole supérieure de police a été créée en 1971 avec une capacité d'accueil de 800 élèves. Elle a pour mission de former des commissaires principaux de police, officiers de police, commissaires de police et des officiers de police de l'ordre public.

. .
Samedi 18 Juillet 2009 - 08:00
Lu 1163 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+