REFLEXION

EXTRADITION D’ABDELMOUMEN KHALIFA : La date sera connue le 31 mars prochain

Finalement la décision relative à l’extradition vers l’Algérie de Abdelmoumène Khalifa ne serait connue que le 31 mars prochain, si un nouveau report n’est pas signifié à l’Algérie d’ici à cette date. Cette décision était déjà prévue pour le 29 janvier courant. D’autres reports ont eu lieu auparavant.



EXTRADITION D’ABDELMOUMEN KHALIFA : La date sera connue le 31 mars prochain
Le ministre britannique de l’Intérieur, Alan Johnson, qui avait demandé le 1er décembre un délai supplémentaire, jusqu’au 29 janvier, devait à l’origine rendre sa position, positive ou négative, avant le 24 octobre mais avait obtenu quelques jours avant la date butoir, un premier report, au 7 décembre. La justice britannique avait, rappelle-t-on, accepté d’extrader Khalifa et le remettre aux autorités juridiques algériennes lors d’une séance tenue le 25 juin dernier au tribunal de Westminster à Londres. Depuis ce jour, l’extradition du golden boy algérien est très attendue en Algérie où il devrait «bénéficier» d’un nouveau procès. A chaque annonce des autorités britanniques d’une date pour son extradition, les autorités algériennes expriment le vœu que ce soit le dernier report. Dans une déclaration, faite récemment à la presse, en marge d’une séance plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, le ministre de la Justice a indiqué que le ministre britannique de l’Intérieur avait demandé à la justice britannique un délai supplémentaire pour examiner la demande algérienne d’extradition de l’accusé Abdelmoumène Khelifa, un délai qui lui a été accordé. Tayeb Belaïz n’avait pas manqué, ce jour-là, d’exprimer le vœu que ce report soit «le dernier» avant l’extradition du concerné. Les faits l’auront démenti et il n’est pas dit que le 31 mars prochain soit le bon jour pour l’extradition de Khalifa. L’affaire est-elle aussi complexe pour traîner jusqu’à ce jour. Il reste que la décision portant extradition du milliardaire algérien prise par le président du tribunal de Westminster est liée à la décision que prendront les autorités britanniques, infirmant ou confirmant la prononciation de son extradition.

Riad
Mercredi 20 Janvier 2010 - 23:01
Lu 1073 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+