REFLEXION

EXPLOITATION DES ENFANTS DANS LA MENDICITE A ORAN : 30 personnes estées en justice par la DAS

Les services de la direction de l'action sociale, DAS d’Oran, travaillent pour la poursuite des personnes exploitant des enfants dans la mendicité, où pendant les 3 derniers mois, de mai jusqu'à Juillet de l’année en cours, ils ont esté plus de 30 personnes en justice pour délit d’exploitation de nourrissons et d’enfants dans les réseaux spécialisés dans la mendicité.



Les services de la direction de l'action sociale (DAS), procèdent chaque année au rassemblement de ces mendiants et des enfants qui les accompagnent en les plaçant dans des centres de compassion « Rahma », mais souvent ils prennent la fuite et préfèrent regagner la rue et sa cruauté pour mendier que de rester dans un centre de « Rahma », à l’abri de la misère et des  tragédies, et ce parce que la mendicité est plus lucrative et le mendiant gagne plus. Le problème c’est que ces personnes ne tentent pas l’aventure, seules, ils exploitent les enfants les entrainant dans la mendicité, un phénomène que la Direction de l'action sociale (DAS) tente d'éradiquer. En effet, le phénomène de l'exploitation des enfants à  la mendicité est beaucoup plus complexe que le problème de la mendicité en elle-même, où les services de la direction de l’action sociale à la capitale de l’ouest ont frappé d’une main de fer les réseaux qui commercent profitant des  douleurs, de la précarité  et les tragédies de l'innocence par le biais d'un programme intensif qui repose sur des sorties sur le terrain d’une façon périodique et visuelle. Des actes répréhensibles par la loi car plusieurs personnes ont été poursuivies, dont des pères et mères qui ont loué leurs enfants pour leur utilisation dans la mendicité et d'autres actes qui portent préjudice à leur enfance et de nuire à leur avenir, leur état psychologique, et le développement de leur personnalité et ainsi compromettre à la sécurité et la stabilité à travers la formation de futurs criminels qui ciblent la société et sèment des ravages. La mendicité n’est plus seulement un phénomène social qui nécessite de lutter pour l’éradiquer, mais elle est devenue une stratégie pour les mendiants de s’enrichir et gagner plus d'argent, et le plus grave, c’est l’utilisation des enfants,  où les services de la direction de l’action sociale (DAS), d’Oran ont  réussi à travers un programme pratique tracé par le directeur de wilaya de l’action sociale, à procéder à des campagnes pour rassembler plus de 70 mendiants et sans-abri, la plupart originaires des wilayas voisines et ce depuis le mois de Janvier jusqu'au mois de Juillet de cette année, car ces opérations ont été menées en coordination avec la police, et les services de la gendarmerie nationale en raison du comportement agressif de quelques mendiants et malades mentaux qui affluent vers El Bahia Oran, sachant qu'une commission a été mobilisée au niveau de la Direction qui se charge de superviser les opérations de rassemblement à travers les rues et les quartiers d’Oran. En outre, les services de l'action sociale tentent de procéder à l’intégration des enfants sans abri en milieu familial, où ils ont réussi au cours de l'année précédente à rassembler plus de 800, 200 d’entre eux ont été intégrées au sein de l'environnement familial et 545 au niveau des centres pour abris, ainsi que 22 personnes ont été transférées vers les centres d’abris de leurs wilayas, et 11 dans des établissements psychiatriques.

Touffik
Mardi 4 Août 2015 - 17:32
Lu 330 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+