REFLEXION

EXPANSION DE LA VILLE : Le plan d’urbanisme, est-il respecté?

L’expansion désordonnée du tissu urbain à Mostaganem a complètement transformé et défiguré la ville de Mostaganem dans un sens très négatif, auquel ne s’attendaient pas les habitants de la commune qui espéraient beaucoup des responsables locaux élus, qui se sont succéder à la tète de la capitale du Dahra dont ils ont pris la destinée en main, afin de gérer avec une prise de conscience et avec beaucoup d’amour cette ville au passé historique très riche en patrimoines, en sites historiques et culturels, qui au lieu d’êtres restaurés ont soit été abandonnés, ou carrément détruits.



EXPANSION DE LA VILLE : Le plan d’urbanisme, est-il respecté?
Ce qui laisse déduire que l’intervention urbaine a connu et connait toujours des problématiques, soit par mutisme ou par incompétence de ces pauvres élus locaux inconscients de la tâche titanesque, et la responsabilité importante dont ils ont été chargés et qu’ils ont sous estimés durant leurs mandats respectifs et qui fut un très grand échec pour la construction de la commune de Mostaganem. La destruction du Derb,  très ancien  quartier pittoresque en est l’exemple type, cette cité au passé très riche en histoires et en cultures a été détruite et complètement transformée, sans aucun regret, et les gens se demandent  si le massacre va continuer et quel est le prochain quartier prévu  sur la liste de destruction, s’agit -il  de Tijditt, cet ancien « faubourg » qui abritait les « indigents » comme aimaient l’appeler les français durant la colonisation pour le distinguer du centre ville et qui leur appartenaient en quelques sortes. Tijditt  cité réputée par ses Zaouias, au palmarès riche et incomparable qui cache des trésors inestimables en patrimoines et d’autres secrets qui n’ont pas encore été mis à nue par les historiens et les hommes de culture et qui exigent une intervention rapide avant l’extinction définitive de ce quartier, cette cité a vu naitre en son sein les grands poètes, les grands révolutionnaires etc…  Ou  est-il question de Tobana, encore un site  dont la renommée est due à la réputation de sa mosquée érigée en 1332 -1333 et qui figure  parmi le patrimoine national cultuel  et qui honore Mostaganem. L’expansion anarchique de l’urbanisme à Mostaganem a été perpétrée bien avant, quand les terres agricoles ont été squattées, et ont servi  pour permettre la construction des bâtiments et autres projets lancés anarchiquement, sans pour autant respecté  le plan communal. Malheureusement on peut  déplorer  beaucoup de  décisions prises à la légère, à l’encontre du souci du citoyen et du non respect  des lois régissant  le plan de l’urbanisme, et la liste  des bavures est longue. Pour terminer, il n’ya qu’à espérer que toutes ces malencontreuses erreurs de prise de décisions  qui ont retardé de plusieurs années la construction de la ville, sont l’exemple type d une mauvaise prise en charge de la  gestion de l’urbanisme et serviront de leçon aux élus actuels et à ceux qui succéderont.

B.Adda
Dimanche 28 Juillet 2013 - 12:55
Lu 613 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+