REFLEXION

EXCLUS PAR LA COMMISSION DES ŒUVRES SOCIALES A TISSEMSILT : Des employés du secteur de l’éducation dénoncent «l'arbitraire»

Certains travailleurs du secteur de l’éducation de Tissemsilt sont sortis de leur mutisme après leur exclusion d’une opération de tirage au sort que la commission des œuvres sociales de la wilaya de Tissemsilt a organisé au profit de ces travailleurs du secteur une Omra aux Lieux Saints de l'Islam, les protestataires ont dénoncé «une gestion arbitraire de trop», du président de laditecommission.



En effet, la dernière sortie de ces travailleurs fait état d’un blocage du au comportement de ce responsable qui selon eux fait régner sa propre loi, les travailleurs à travers une lettre adressée aux responsables concernés et dont une copie nous a été remise l’ont qualifié de tous les mots, selon eux, la goutte qui a fait déborder la  coupe, est «l’exclusion de certains de leurs collègues d'une façon arbitraire et sans aucune raison de l’opération du tirage au sort, mais il faut préciser selon eux que leurs demandes de participation étaient bel et bien déposées dans les délais avec tout un dossier cependant, le jour du tirage au sort, ils se sont retrouvés exclus de l’opération et précisent que le président de ladite commission n'a rien fait pour venir à bout du problème. Le collectif qui se dit partisan de la transparence refuse que des travailleurs au siège de la direction de l’éducation  et éducateurs soient  sacrifiés comme des fusibles à chaque fois que se pose un problème en relation directe avec les œuvres sociales et c’est pour cette raison qu’une plainte a été déposée à la section civile  au niveau du tribunal de Tissemsilt. Il faut dire que les exclus ont dénoncé «la manière expéditive et humiliante réservée à leurs demandes d’explication», li-t-on dans un document dont nous détenons une copie ou le responsable de la commission avait émargé en plus de la réception, des expressions niant l’existence d’un quelconque dossier pourtant les noms des concernés avaient bel et bien été portés sur le registre prouvant que effectivement des copies des documents, demandes et passeports ont été déposés. A l’issue de ce conflit, un des plaignant a décidé d’aller jusqu’au bout dans cette affaire en marquant sa présence le 14 du mois prochain date d’introduction de cette affaire devant les magistrats près du tribunal de Tissemsilt.

A.OULD EL HADRI
Mardi 25 Juin 2013 - 08:38
Lu 121 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+