REFLEXION

EVENEMENTS DE GHARDAIA : Tayeb Belaïz : ‘’l’Etat déterminé à appliquer les lois dans toute leur rigueur"



L’Etat est "déterminé" à appliquer les lois de la République dans "toute leur rigueur", c’est ce qu’avait déclaré, Tayeb Belaïz, en marge de son intervention qui a eu lieu jeudi, en  présence des autorités et élus de Ghardaïa.  Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a rappelé que l’Etat doit garantir  la sauvegarde de la sécurité des biens et des personnes.   Pour  mettre fin aux échauffourées, et rétablir l’ordre, un "centre opérationnel" de sécurité, cogéré par la Gendarmerie et la Sûreté nationale sera créé, afin que "la loi sera appliquée, dans le strict respect des lois de la République". Le ministre de l’Intérieur a précisé que le dispositif de sécurité dans la région de Ghardaïa sera "multiplié pour restaurer définitivement l’ordre et le calme". Toutes les rues, les quartiers, les communes de la wilaya de Ghardaïa seront sécurisées, et des sanctions seront prises à l’encontre des fauteurs de trouble, et les décisions de justice seront appliquées conformément à la loi. M. Belaiz a ensuite évoqué que des  décisions ont été  prises conjointement avec les responsables de la sécurité, en l’occurrence le Directeur général de la Sûreté nationale M. Abdelghani Hamel (DGSN) et M. Ahmed Bousteilla (Gendarmerie nationale), dans le but de régler cette situation, afin qu’il y ait un retour au calme. C’est dans ce contexte, que  Le ministre de l’Intérieur, avec toutes les parties concernées, ont décidé d’un commun accord de lutter contre ce phénomène de violence qui malheureusement a endeuillé des familles auxquelles, ce dernier accompagné des responsables composés des autorités et civiles et militaires  a présenté ses condoléances aux familles des trois victimes des évènements de Ghardaïa et Guerrara, tout en déplorant un tel acte.  Malheureusement, selon des sources fiables, ces  luttes fratricides ont fait beaucoup de blessés dont le nombre s’élève à trente trois personnes, dont huit ont été gardé en observation à l’hôpital Tirichine. Pour ce qui est des dégâts matériels le bilan s’élève à la destruction  de 30 locaux à usage commercial, ainsi que des maisons incendiées. Selon des sources hospitalières locales, trente trois personnes ont été blessées, dont huit sont en observation aux urgences de l’hôpital Tirichine. Une situation qui a mobilisé Un imposant dispositif de sécurité, composé de brigades antiémeutes de la police, appuyées par des unités de la Gendarmerie nationale. Enfin pour en venir à bout de ces échauffourées, un important dispositif de sécurité a été mobilisé. Notons que certaines familles ont exprimé leur gratitude à l’Etat, en soulignant que "ce tribut, payé par le sang" de leurs fils, "doit servir la stabilité de l’Algérie". Ces évènements qui secouent la région de Ghardaïa, sont à déplorer par tout le peuple algérien qui espère un retour rapide à la normale.                                 

B. Adda
Vendredi 7 Février 2014 - 17:29
Lu 148 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+