REFLEXION

EVENEMENTS DE GHARDAÏA : Les Imams appellent au calme et à la réconciliation



Les événements de Ghardaïa continuent a suscité la crainte des religieux en Algérie. En effet,  suite à l’escalade de violence d’une extrême gravité, que commence à connaitre la région, le ministre des affaires religieuse s’est impliqué d’avantage, en instruisant les Imams  à consacrer  les prêches de vendredi pour les événements de Ghardaïa. Les Imams ont lancé des appels au calme et à renoncer à toutes formes de haine à travers leurs prêches avant-hier lors de la prière de vendredi dans de nombreuses mosquées de Ghardaïa, où la situation sécuritaire est revenue à la normale après l'escalade de la violence qui a sévit en fin de semaine selon des sources concordantes. Les imams ont axé leurs prêches lors de la prière du vendredi sur le calme, l'harmonie et la réconciliation, appelant les fidèles à maintenir l'unité en leur rappelant  l'importance de vivre en paix et en conformité avec les enseignements de l'Islam. Ils ont également appelé à la protection de la propriété d'autrui et renoncé à la violence sous toutes ses formes et le respect pour les monuments religieux et les cimetières. Quant à l'Imam de « Theniet el makhzen, a déclaré, "Nous sommes tous des musulmans et nous devons respecter les valeurs islamiques qui favorisent à la sécurité humaine et de ses biens." L’Imam de la mosquée des 15 villas, a insisté de son coté sur les conséquences de l'absence de sécurité, se référant dans ce contexte, à la souffrance des femmes et des enfants, ainsi que du chaos qui a régné. Il a souligné que l'islam est une religion de tolérance et d'harmonie et a assuré de répandre la paix et la tranquillité ", a t-il dit, ajoutant que la violence est contraire à l'éthique de l'islam. Par ailleurs, il a appelé tous les imams et les citoyens à poursuivre normalement leurs activités. Les Imams ont insisté en disant:« Il n'ya aucune raison de crainte », soulignant que les forces de maintien de l’ordre sont "prêtes  à contrer toute menace." Par ailleurs, il est à signaler que depuis jeudi soir, aucun incident n’a été enregistré dans la région de Ghardaïa, alors qu’une grande mobilisation des services de la police, appuyés par des éléments d’intervention anti-émeute de la gendarmerie nationale mobilisés dans toutes les rues et les quartiers d’Oued Mizab (qui comprend quatre communes), en particulier dans l’axe qui relie Ghardaïa et Daya Ben Douha. Malgré le calme qui a régné vendredi à Ghardaïa,  une préoccupation majeure demeure encore visible sur le visage de nombreuses personnes. Le ministre d'Etat et ministre de l'Intérieur et des collectivités locales, M. Tayeb Belaiz a confirmé jeudi que l'Etat est « déterminée » à appliquer strictement les lois de la République contre toute personne qui osera violer la sécurité des personnes et des biens ». Le ministre s'est également engagé à renforcer les mesures de sécurité à Ghardaïa.             

Touffik
Samedi 8 Février 2014 - 18:09
Lu 316 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+