REFLEXION

EVENEMENTS DE BEJAIA : Benflis s’en lave les mains

Dans une déclaration adressée à la presse dont nous détenons une copie, le candidat indépendant à l’élection présidentielle du 17 avril prochain, M. Ali Benflis, a dénoncé les accusations infondées lancées en direction de certains candidats à la présidentielle et de leurs représentants et qui ne sont, selon lui, que des fuites en avant.



En effet, M. Ali Benflis préconise la sérénité et l’apaisement  dans la campagne électorale et souhaite de que cette dernière fasse prévaloir la confrontation des programmes et le débat des idées. ‘’Que le peuple algérien puisse, librement et sereinement, choisir le projet qu’il juge à même de répondre à ses aspirations’’, a revendiqué M.Benflis. Concernant les évènements survenus à Bejaia où le représentant du candidat Bouteflika, Abdelmalek Sellal, a été empêché de tenir son meeting, M. Benflis a appelé au respect de la liberté d’expression en toutes circonstances  et qui constitue, selon lui,  la pierre angulaire de son projet de renouveau national. Par ailleurs, Benflis dit prôner une démarche constructive en réponse aux accusations proférées par le directeur de la télévision privée Ennahar TV, qui avait accusé, publiquement, Benflis,  d’être derrière la présumée agression de ses journalistes à Bejaia. Le Candidat  Benflis, dans ce contexte, dit être toujours une force de proposition, en veillant à ne jamais se laisser entrainer dans le sillage de la diatribe et de la polémique. ’Je me suis, pour ma part, interdit de répondre aux accusations graves et infondées dont je fais l’objet de la part de certains supports médiatiques’’, a-t-conclu.    

Communiqué intégral du candidat à la présidentielle M. Ali Benflis :

Je regrette  que cette campagne électorale se déroule dans un climat tendu. Je dois à la vérité de dire que  rien n’a été fait jusque-là pour qu’elle se déroule dans la sérénité et l’apaisement. Il faut surtout se garder de lancer des accusations infondées et des  propos  irresponsables qui ne sont en fait que des fuites en avant. Je souhaite que cette fin de compétition électorale  fasse prévaloir le débat d’idées, la confrontation des programmes afin que le peuple algérien puisse librement et sereinement choisir le projet qu’il juge à même  de répondre à ses aspirations. Des représentants des médias ont subi des violences  qui ont entravé l’accomplissement  de leur mission. Quelles  que soient les considérations qui ont  conduit à un tel résultat, j’appelle au respect de la liberté d’expression en toutes circonstances, cette valeur qui constitue la pierre angulaire de mon projet de renouveau national. Je me suis, pour ma part, interdit de répondre aux accusations graves et infondées dont je fais l’objet de la part de certains supports médiatiques en leur opposant une démarche constructive, en étant toujours une force de proposition et en veillant à ne jamais me laisser entrainer dans le sillage de la diatribe et de la polémique.  
Ali Benflis
Batna le 05/04/2014


Charef Slamani
Lundi 7 Avril 2014 - 10:23
Lu 696 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+