REFLEXION

EST-CE QUE LA PERIODE DU REPOS BIOLOGIQUE EST-ELLE RESPECTEE ? : Du poisson de petite taille sur les étals des poissonneries



Il suffit de faire un tour au niveau des poissonneries et de voir de visu, que les poissons bleus ou blancs, exposés à la vente dans ces lieux sont de petite taille. C’est une constatation qui crève les yeux et qui ne mérite pas une démonstration pour prouver cet état de chose. En d’autres termes, on ne comprend pas que ces produits de mer d’une taille marchande déclassée puissent arriver à la pêcherie car les organes de contrôle doivent sévir absolument à la source. Faut-il dire que ce type de poissons ne transite pas par la pêcherie pour éviter tout contrôle par les services habilités ? La question reste posée de cette façon et c’est une interrogation qui suscite des préoccupations, tant que les concernés n’accordent pas beaucoup d’importance à cette situation. Des témoins oculaires abondent dans des commentaires sur ce sujet et se demandent pourquoi, il y a ces dépassements qui demeurent dans l’impunité. La balle est dans le camp des services de contrôle. Rien ne le dit explicitement, mais cela suppose qu’ils ont un droit de regard non négligeable. L’évidence veut que ces insuffisances doivent combler d’une façon définitive, car il y va de la crédibilité des structures de l’Etat et des organes de contrôle. Les textes sont clairs dans ce domaine et c’est l’application qui fait défaut. Pourtant, c’est la période du repos biologique qui est en vigueur  du 1er mai au 31 septembre de chaque année. Durant cette période, la pêche est interdite, les connaisseurs affirment que les produits de mer de ces tailles marchandes déclassées pourraient provenir de la zone interdite. Où se situe la faille ? et à qui profite cette situation, se demandent des citoyens ? A  en croire les responsables du secteur de la pêche dans la wilaya de Mostaganem la mise en œuvre du dispositif visant à faire respecter le repos biologique par les marins pêcheurs, a connu une application nettement meilleure que celle de l’année passée. Est-ce-vrai ? C’est la tendance générale qu’ils veulent véhiculer ces derniers  temps. L’observateur avéré n’écarte pas aussi la mise en œuvre du système de compensation des pêcheurs qui observent le repos biologique. Une instruction a fait l’objet de débats par les professionnels sur ce point. On aurait aimé entendre les sanctions prises à l’encontre de ceux qui ont fauté. Est-ce qu’il y a eu des amendes ou des poursuites judiciaires ? Par ailleurs, d’autres informations ont évoqué l’utilisation d’explosifs, un fait qui n’a pas été développé par d’autres organes relevant du secteur concerné.
            

Tayeb Bey Aek
Mardi 17 Septembre 2013 - 22:00
Lu 178 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+