REFLEXION

ES-SENIA : Extension prochaine de l’aéroport Ahmed Ben Bella

Le français Egisavia est sur le point d’achever l’étude du projet d’extension de l’aéroport qu’il a entamé en mai 2010. Une délégation composée de députés représentant la commission des Transports de l’Assemblée populaire nationale a effectué, hier, une visite sur site à Oran pour s’enquérir de l’avancement des projets du secteur des Transports dans la wilaya.



Cette délégation a visité l’aéroport international d’Es Sénia qui a bénéficié d’un projet d’extension. Le projet de modernisation et d’extension de cet aéroport international avance bien. Inscrite fin 2007, l’étude du projet, confiée à un bureau d’études français «Egisavia», lancée en mai 2010, tire à sa fin. Ce projet, dont les travaux seront lancés par COSIDER incessamment, s’inscrit dans le cadre du plan quinquennal 2009/2014 et coûtera, selon les premières estimations du bureau d’études, quelque 135 millions d’euros. Il s’étalera sur une superficie de 31 000 m² avec une capacité de traitement de 2 millions de passagers par an. La délégation parlementaire s’est aussi renseignée sur les travaux du tramway actuellement en phase d’essai technique. Les infrastructures portuaires d’Oran et d’Arzew  étaient aussi au menu de la visite. Au niveau de la commune d’Arzew, il a été évoqué le projet de réalisation de la  deuxième tranche El Mohgoun-Arzew (7 km) de la ligne ferroviaire assurant la liaison entre Oran et Arzew. A ce sujet, les travaux ont été lancés, a-t-on appris de source proche de la direction des Transports de la wilaya. Les travaux devront être finalisés dans un délai ne dépassant pas les 15 mois. Ce projet, scindé en deux tranches, a connu un grand retard. Ce sont les points des passages non surveillés et quelques contraintes techniques pour l’expropriation  de quelques terrains qui ont constitué la pomme de discorde entre les responsables de ce projet vieux de plus de 24 ans. La première tranche reliant la gare d’Oran à El Mohgoun est fonctionnelle depuis le mois de mars 2011. Signalons qu’en dépit de ces projets  et  des efforts des services de la direction des Transports et des autorités, l’organisation du secteur des Transports laisse à désirer. Si les bonnes intentions s’affichent publiquement, la réalité du terrain montre une dégradation continue de ce secteur stratégique.  
 

Medjadji H
Dimanche 3 Février 2013 - 10:10
Lu 591 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+