REFLEXION

EPSP DE MESRA (WILAYA DE MOSTAGANEM) : L’impact positif d’une meilleure ‘’efficience’’

La couverture sanitaire au niveau de la wilaya de Mostaganem accuse, certes, une certaine insuffisance concernant les praticiens spécialistes, néanmoins, ces dernières années, la tendance s'amorce vers l'amélioration et notamment à l’établissement public de santé publique (EPSP) de Mesra.



En effet, l’EPSP de Mesra, dirigé par le Dr Mohamed Bensaloua Charef, connait de jour en jour des améliorations en matière de prestations et de couverture sanitaire, a-t-on constaté sur place, lors d’une visite qui nous a conduit à cette structure de santé, implantée à la commune de Mesra.  Jusque-là, les établissements hospitaliers à Mostaganem ne disposaient pas de projets à même de leur permettre une meilleure "efficience" en matière de gestion, mais ils étaient gérés ‘’chacun à sa manière’’. À Mesra, "l'impact positif" d’une gestion ‘’intelligente’’  ne manquera pas de susciter la satisfaction si elle est mise en œuvre à l'échelle de la wilaya de Mostaganem. Il faut savoir que l’EPSP de Mesra est responsable de la couverture sanitaire dans  8 communes et prend en charge la gestion de  5 polycliniques , ainsi que 30 salles de soins qui sont toutes  assistées par des équipes mobiles qui se chargent des consultations à domicile ainsi que la vaccination des enfants à la charge de  leurs familles, résidant dans  les zones éparses. Dans ce contexte, M. Bensaloua Charef nous a annoncé l’ouverture prochaine de deux nouvelles salles de soins à la commune de Safsaf  qui connait déficit en matière de médecins généralistes qui sera comblé après le recrutement, selon  M. Bensaloua,  de 5 nouveaux médecins généralistes. Le directeur de l’EPSP de Mesra, nous dira, à ce sujet, que le médecin chef de la polyclinique de Bouguirat assistait jusque-là le médecin, affecté à cette commune, qui faisait le tour des 5 salles de soins dispersées dans le territoire de la commune de Safsaf.

Un médecin du travail à Sirat et un diabétologue à Mesra
Par ailleurs, on nous a assuré que les services des urgences sont ouverts 24h/24h au niveau des polycliniques de Mesra, Sirat, Bouguirat et Mansourah, disposant, entre autres,  d’un appareil de radiologie en plus d’un laboratoire. Concernant la médecine de travail, on a appris l’existence d’un spécialiste à Sirat. L’EPSP de Mesra est également ‘’doté’’ d’un pneumo-phtisiologue, d’un épidémiologue et d’un diabétologue. En outre,  cet établissement de santé publique assure le dépistage du cancer du col de l’utérus au niveau de ses 5 polycliniques avec une unité de lecture cytopathologique, sise à Ain Sidi Cherif, a révélé  M. Bensaloua Charef qui dit suivre la feuille de route de la santé publique, dévoilée par M. le ministre de la santé, Abdelmalek Boudiaf. Le directeur de l’EPSP de Mesra a saisi l’occasion pour informer, encore une fois,  les citoyens que les policliniques de Mesra et Bouguirat disposent de praticiens dans les spécialités de base. Ces deux policliniques, nous dira le directeur, admissent même des patients venant de communes hors wilaya comme Yellel et Matmar dans la wilaya de Relizane. En matière de formation,  M. Bensaloua nous dira que son établissement assure la formation des ATS (aides-soignants) à Sirat (30 places en collaboration avec l’école d’el Attaf). En outre, l’hygiène sanitaire est inculquée aux personnels des structures dépendant de l’EPSP de Mesra où toutes les commissions de l’hygiène sanitaire sont actives, a affirmé  M. Bensaloua. En ce qui concerne l’équipement,  des groupes électrogènes assurent l’alimentation ‘’instantanée’’ en électricité en cas de coupure sur le réseau public. Ces groupes sont placés au niveau  de toutes les policliniques que gère l’EPSP de Mesra. Il y a aussi une chambre froide pour médicaments, suffisamment disponibles. Cependant, le directeur de l’EPSP de Mesra a regretté, par ailleurs, la non-assistance de certains P/APC et notamment en ce qui concerne la prévention des maladies animales transmissibles à l'homme (zoonoses) caractérisées  par le non-abattage des chiens errants qui, malheureusement, prolifèrent en toute quiétude, au moment  où les vaccins contre ces maladies sont ‘’difficilement acquis’’, malgré qu’ils soient disponibles.

On demande une dotation de véhicules utilitaires
Le seul point noir constaté dans cet établissement de santé est celui du parc roulant, où on souffre énormément du manque de véhicules utilitaires, ce qui pousse certains employés à utiliser leurs propres véhicules pour se déplacer dans le cadre de leurs fonctions. Tout de même, tout l’établissement avec ses 5 policliniques dispose de 5 ambulances. Par ailleurs et en ce qui concerne l’état des structures de santé, on a appris la réhabilitation  d’une dizaine de salles de soins et ce, pour offrir  des prestations à la hauteur des attentes du citoyen. M. Bensaloua nous dira, à cet effet, que la permanence est assurée durant le weekend au niveau des salles de soins de Safsaf, Touahria et Souaflia.

Les maladies tuberculeuses pulmonaires traitées à Sirat
120287 consultations ont été enregistrées durant ce premier semestre de l’année 2015, au niveau des différentes structures, selon  M. Bensaloua, qui ajoute que les maternités de Mesra, Bouguirat et Mansourah ont enregistré, quant à elles, plus de 1300 accouchements durant la même période en plus de près de 1900 consultations de femmes enceintes. Ces maternités, selon le directeur de l’EPSP, dispose chacune, entre autres, de  couveuse et de table chauffante. Outre les maternités, l’unité de contrôle des maladies tuberculeuses pulmonaires (UCTMR) a enregistré, quant à elle, 511 consultations en 6 mois. Cette dernière se trouve à Sirat où on effectue aussi, a-t-on appris, l’incinération des déchets hospitaliers avec un incinérateur de 3ème génération ‘’non-polluant’’. Dans ce contexte, M. Bensaloua nous informera qu’une collecte de déchets hospitaliers est organisée bi-quotidiennement au niveau des différentes structures dépendant de l’EPSP de Mesra et ce, par une équipe formée à cet effet. Dans le cadre de la lutte contre les maladies à transmission hydrique (MTH), l’EPSP a équipé un laboratoire des eaux à la commune de Sirat, selon toujours le même responsable. Ce dernier affirme que son établissement ne manque pas d’équipements notamment ceux considérés comme essentiels comme les fauteuils dentaires qui sont au nombre de 5. Enfin, l’équipe de Réflexion, au cours de sa visite, a remarqué que le personnel de cet établissement entretient une hygiène impeccable que le premier responsable assure qu’elle est biquotidienne.

Charef Slamani
Mardi 11 Août 2015 - 16:55
Lu 1355 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+