REFLEXION

EPH ‘’YOUSSEF DAMERDJI’’ - TIARET : Ouverture d’un service de chimiothérapie



Le secteur de la santé vient de côtoyer des espaces d’épanouissement satisfaisants et mordant les périmètres de réflexion admissibles plus particulièrement la dernière décision d’ouverture d’un service de chimiothérapie mettant fin aux déplacements couteux et fatiguant des patients dont le nombre ne nous a pas été dicté par la D.S.P. Toutes les techniques de la chimiothérapie ont été prises en charge par ce nouveau service considéré comme une véritable bouffée d’oxygène, plus particulièrement aux cancéreux, et cette optique s’envisage dans le cadre de rapprochement entre le citoyen et les structures de santé, autrement dit : la santé de proximité, comme il convient de signaler une ouverture d’un point de garde au niveau de la polyclinique de la commune de Sidi-Abderrahmane considérée comme distante du chef-lieu de wilaya de Tiaret (82km). Tout à noter aussi que  les habitants de la commune  de Sidi Abderrahmane bénéficieront de plusieurs prestations comme la médecine générale, la chirurgie dentaire, les analyses des laboratoires, le suivi des grossesses, ainsi  que la couverture sanitaire des enfants scolarisés  ce qui permettra aux citoyens d’éviter les déplacements vers l’EPSP d’Ain-kermès. Par ailleurs, et dans le cadre de jumelage des CHU du nord avec  les CHU  du sud et des hauts plateaux, une délégation composée du directeur des ressources humaines CHU d’Oran, en compagnie de six spécialistes a visité en date du 17 mars 2014, plusieurs structures  de santé en signe de concrétisation de cet objectif (jumelage) et de faire un constat de synthèse sur les procédures pouvant créer la dynamique de cet élan de jumelage en vue d’une réelle actualisation, et dans ce cadre plusieurs E.P.H ont été ciblés par ces visites à l’exemple de celui de Frenda, Sougueur, Tiaret, K’sar-Chellala, Mahdia et la maternité de Tiaret. Pour rappel, la commune de Takhemaret a dernièrement bénéficié d’un centre de soins implanté à la localité de « Takhemaret-Bali » frontalière avec la wilaya de Saida, et la certitude, c’est que les habitants de cette localité ont été soulagés par ce projet qui devra prendre en charge plus de 700 familles comme il est utile de rappeler que le wali lors de sa visite à la commune de Hemadia, a instruit aux responsables l’ouverture d’un point de garde au niveau de la polyclinique de Rechaîga ainsi que sa dotation d’une ambulance et a même donné une consigne à l’adresse des responsables de la commune de Hemadia pour revaloriser le cadre citoyen, apprend-on auprès d’une source proche du cabinet du wali, et dans ce sens certaines observations nous ont sollicités de toucher la D.S.P pour l’ouverture de la cellule d’information et de communication au niveau de la D.S.P.         
       

Abdelkader Berrebiha
Mercredi 19 Mars 2014 - 17:21
Lu 310 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+