REFLEXION

EPH D’AIN TEDELES : Le service de kinésithérapie totalement dépourvu d’équipements

Malgré les efforts conjugués déployés par le ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière pour redorer le blason du secteur de la santé pour le faire sortir du mouroir dans lequel il vivait jadis, beaucoup reste à faire.



A cet effet, il y a lieu de signaler qu’à l’instar des autres wilayas du pays, le secteur sanitaire de Mostaganem et plus précisément le service de kinésithérapie de l’Etablissement Public Hospitalier d’Ain Tédelès, il a été relevé des carences non pas en personnel qualifié, mais plutôt un manque flagrant pour ne pas dire inexistant en équipements et matériels de Physiothérapie et de plateau technique à savoir un électro stimulateur des muscles, une cage thérapeutique etc..).  C’est vraiment aberrant de voir que dans un hôpital tel que celui d’Ain Tédelès, on puisse relever une telle carence.  Ce qui attire l’attention, c’est de constater que contrairement aux autres structures hospitalières  qui se plaignent  du manque de personnel qualifié et non de matériel, le service kiné d’Ain Tédelès se plaint du manque de matériels car du point de vue du personnel, ce service est doté de trois(03) kinésithérapeutes,  deux(02) médecins spécialistes en orthopédie, d’un(01) médecin spécialiste en cardiologie et de deux(02) médecins spécialisés en pédiatrie.  Malgré toute la disponibilité de ce personnel qui malheureusement souffre depuis trois(03) ans de ce manque de moyens matériels qui sans cela ne peuvent travailler en entrainant ces malades chroniques dans la tourmente. Cette carence pousse le personnel spécialisé à orienter avec amertume les malades qui se présentent vers les services de kiné de l’EPH de Sidi Ali ou bien celui de Mazagran relevant du chef-lieu de la wilaya de Mostaganem qui sont très bien dotés.  Cependant,  le malaise n’est pas unilatéral mais dans les deux sens explique le personnel entre autres les kinésithérapeutes qui proposent tout d’abord  qu’une unité de rééducation pour les malades internes et externes de l’hôpital soit créée ainsi que de doter ce service des équipements médicaux nécessaires ci-dessus énumérés afin de pouvoir  éviter les complications des maladies et surtout pour résoudre le problème des rendez-vous qui sont toujours relégués aux calendes grecques d’une part et que d’autre part que ce personnel ne puisse pas perdre la main. Compte tenu de ce qui précède, le personnel  de ce service lance un appel aux services concernés ainsi qu’à leur tutelle de prendre leurs revendications en compte et  essayer de trouver une solution adéquate et prompte pour mettre un terme aux souffrances des malades chroniques  ainsi que d’aider ce personnel animé de bonne volonté et par amour du pays  pour que ces derniers  puissent soulager  leurs malades, ne pas perdre la main et surtout former sur le tas la relève du futur  afin que ce secteur puisse se développer  ainsi que le pays et c’est à cela qu’aspire ce personnel   car le patriotisme des algériens est unique en son genre. 

Adel
Samedi 7 Novembre 2015 - 18:41
Lu 264 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+